Sony vise une rentabilité de sa PS3, avec des baisses de coûts

lundi 7 janvier 2008 20h21
 

par Franklin Paul

LAS VEGAS (Reuters) - Le responsable de la branche jeux vidéo de Sony, Kaz Hirai, prévoit que l'activité liée à sa console PlayStation 3 va devenir bénéficiaire au cours du prochain exercice, à la faveur d'une baisse des prix des composants de la console.

"Nous voulons voir le bon côté de l'équation le plus rapidement possible", a déclaré dimanche soir le patron de Sony Computer Entertainment en marge du CES, le salon de l'électronique grand public de Las Vegas.

"Le prochain exercice fiscal annuel commence en avril et si nous pouvons essayer de réussir cela au cours de la prochaine année fiscale, cela serait une grande chose. Ceci (la rentabilité) n'est pas un engagement définitif mais c'est l'objectif que je voudrais tenter d'atteindre", a expliqué Hirai.

Ces commentaires interviennent après l'annonce par Sony d'excellentes ventes de fin d'année pour la PS3. Le conglomérat japonais a déclaré dimanche avoir écoulé 1,2 million de PlayStation 3 en Amérique du Nord sur cette période, soit les deux tiers du total des ventes au cours du reste de l'année.

Le groupe perd actuellement de l'argent sur chaque PS3 vendue.

Les ventes de PS3 ont été distancées par celles de la Xbox 360 de Microsoft et de la Wii de Nintendo , à cause, selon les analystes, d'un prix trop élevé et de l'absence de titres phares.

La sortie de jeux vedettes, qui incitent les consommateurs à acheter la console, combinée à la baisse des prix des composants, devrait mener la PS3, et la division jeu en général, à la rentabilité, a espéré Hirai.

"Les coûts des composants baissent et nous voyons une réduction du nombre de composants (...)", a-t-il dit. "La PlayStation 3 de 40 gigaoctets comprend moins de composants (que les modèles plus puissants) et consomme moins d'énergie, ce qui signifie que les composants requis pour dissiper la chaleur, par exemple, peuvent être plus petits, d'où une réduction des coûts".

"Ainsi, les coûts baissent de façon significative", a-t-il ajouté, notant que cette réduction était conforme aux prévisions du groupe.

Franklin Paul, version Mathilde Gardin