March 18, 2008 / 10:23 AM / in 9 years

L'Union européenne privilégie la norme DVB-H pour la télé mobile

5 MINUTES DE LECTURE

<p>La norme europ&eacute;enne de t&eacute;l&eacute;vision mobile DVB-H devra &ecirc;tre privil&eacute;gi&eacute;e par les Vingt-Sept pour &eacute;viter la guerre des normes et d&eacute;velopper ce march&eacute; &agrave; l'occasion des grands &eacute;v&eacute;nements sportifs de 2008. La Commission europ&eacute;enne a inscrit lundi la DVB-H (Digital Video Broadcasting Handheld, ou diffusion vid&eacute;o num&eacute;rique pour appareils mobiles), un "standard" d&eacute;velopp&eacute; par la firme finlandaise Nokia, sur la liste des normes de l'UE. /Photo d'archives/Albert Gea</p>

BRUXELLES (Reuters) - La norme européenne de télévision mobile DVB-H devra être privilégiée par les Vingt-Sept pour éviter la guerre des normes et développer ce marché à l'occasion des grands événements sportifs de 2008.

La Commission européenne a inscrit lundi la DVB-H (Digital Video Broadcasting Handheld, ou diffusion vidéo numérique pour appareils mobiles), un "standard" développé par la firme finlandaise Nokia, sur la liste des normes de l'UE.

Cela signifie que les Etats membres, lorsqu'ils font un choix, ne pourront encourager que cette seule norme.

"Pour que la télévision mobile décolle en Europe, il faut d'abord des certitudes en matière de technologie", a déclaré Viviane Reding, la commissaire européenne chargée du dossier.

L'objectif est de rééditer avec la télévision mobile le succès du GSM européen, qui s'est imposé au niveau mondial.

La norme ouverte DVB-H, qui a été développée par les acteurs européens du secteur avec l'aide de fonds de recherche européens, permettra d'harmoniser les normes pour que les industriels disposent d'un marché unique d'une taille suffisante afin de lancer des services de télévision mobile de masse.

Les normes concurrentes viennent du Japon, de Corée du Sud, des Etats-Unis et de Chine, qui privilégient leurs champions nationaux, comme l'entreprise américaine Qualcomm, mais le DVD-H est la seule norme reconnue internationalement.

Certains pays, comme le Royaume-Uni, l'Allemagne et les Pays-Bas s'étaient prononcés contre une norme unique.

Des industriels du secteur ont d'ailleurs critiqué la décision de la Commission européenne dès son adoption.

UN MARCHÉ DE 20 MILLIARDS D'EUROS

L'Association GSM, qui représente les opérateurs européens de téléphonie mobile, a estimé que c'était au marché de décider quelle était la meilleure norme, pas à Bruxelles.

"Un soutien officiel a de l'importance, mais il n'est pas clair que le DVB-H soit nécessairement la meilleure norme", a déclaré un de ses porte-parole.

Ross Biggam, directeur général de l'association des télévisions commerciales européennes, a quant à lui insisté sur le fait que le succès de la télévision mobile dépendait non pas d'une norme mais du financement du service: "Combien de publicité les gens veulent-ils voir sur un petit écran?"

Le marché global est estimé à 500 millions de clients et 20 milliards d'euros en 2011. L'année 2008, qui verra se dérouler le championnat d'Europe de football et les Jeux olympiques d'été servira de rampe de lancement à ces services.

L'idée est de sensibiliser les consommateurs à de nouveaux services et de les familiariser avec une technologie qui leur permettra de regarder la télévision où bon leur semble, leur téléphone étant utilisable dans tous les pays de l'UE.

Cette décision, prise en concertation avec les Etats membres et les industriels, signifie que les Vingt-Sept auront l'obligation de privilégier la norme DVB-H lorsqu'ils prennent une décision réglementaire, les autres restant libres de laisser les forces du marché jouer et de choisir entre les normes.

La Commission n'a pas choisi "l'option nucléaire", qui aurait consisté à obliger tous les Etats membres à l'utiliser.

Le DVB-H est actuellement la norme la plus employée pour la télévision mobile dans l'UE. Dans 16 pays, des essais sont en cours ou des lancements commerciaux sont imminents. Des services DVB-H commerciaux sont d'ores et déjà disponibles en Italie, et d'autres devraient être lancés cette année notamment en Finlande, en Autriche, en France, en Suisse et en Espagne.

La prochaine étape sera l'adoption de procédures efficaces d'autorisation des opérateurs de télévision mobile.

Yves Clarisse

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below