8 février 2008 / 07:00 / dans 10 ans

Canal+ et Orange sortent renforcés des droits TV du football

<p>Canal Plus, Orange et leur maison m&egrave;re respective sont renforc&eacute;s dans leur strat&eacute;gie et leurs perspectives par l'obtention des droits de diffusion de la Ligue 1 de football sur la p&eacute;riode 2008-2012. /Photo prise le 1er d&eacute;cembre 2007/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>

par Benjamin Mallet et Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Canal Plus, Orange et leur maison mère respective sont renforcés dans leur stratégie et leurs perspectives par l‘obtention des droits de diffusion de la Ligue 1 de football sur la période 2008-2012.

La chaîne cryptée, filiale de Vivendi, a réussi a conserver l‘essentiel des droits tout en misant nettement moins que lors du précédent appel d‘offres, soulignent les analystes financiers.

Orange, l‘opérateur de téléphonie mobile détenu par France Télécom, étoffe quant à lui son offre de football en décrochant un lot “premium” - l‘un des plus prestigieux - sans pour autant bouleverser son modèle économique, ajoutent-ils.

Canal Plus a obtenu mercredi neuf des douze lots mis aux enchères par la Ligue de football professionnel (LFP) moyennant quelque 465 millions d‘euros annuels, soit 135 millions de moins que ce qu‘elle a dû débourser depuis 2005, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Orange s‘est pour sa part adjugé le lot “premium” 3 - le grand match du samedi soir, le magazine en vidéo à la demande et les droits sur mobile qu‘il détenait déjà pour un montant total de 203 millions d‘euros par an.

“Le marché devrait se montrer soulagé pour Canal Plus, qui évite deux dangers : renoncer aux économies de coûts et renoncer à sa domination sur la Ligue 1”, indiquent dans une note les analystes de CM-CIC.

Les économies réalisées par la chaîne “s‘inscrivent parfaitement dans les objectifs de réduction du coût des programmes sur 2007-2010, à savoir 200 à 250 millions d‘euros par an. Vivendi réalise donc une étape importante de son plan d‘amélioration de la marge de Canal Plus, de 6% en 2007 à 20% en 2010”, ajoutent-ils.

“OUTIL COMMERCIAL FORT” POUR ORANGE

Oddo Securities souligne pour sa part que “le montant payé par Orange est légèrement supérieur aux estimations initiales, qui tournaient autour de 150 à 200 millions d‘euros”, mais le jugent “raisonnable à l’échelle du groupe”.

France Télécom, selon CM-CIC, “disposera d‘un outil commercial fort afin d‘entretenir la très bonne dynamique commerciale enregistrée en France dans l‘ADSL”.

“Son investissement foot lui permettra de réduire son taux de rotation dans l‘ADSL (...), d‘attirer de nouveaux clients et, par ricochet, d‘accroître l‘intérêt de ses abonnés pour ses autres contenus.”

Les analystes d‘Exane BNP Paribas estiment qu’à long terme, “la prise de position d‘Orange dans les contenus et la fusion entre Neuf Cegetel et SFR impliquent que deux acteurs - Vivendi et France Télécom - vont dominer l‘univers changeant des médias et des télécoms en France”.

L‘intermédiaire juge que les groupes davantage “isolés” tels que TF1, M6, Bouygues et Iliad, pourraient ainsi subir la pression du marché.

Un analyste basé à Paris, sous couvert d‘anonymat, déclare pour sa part que “le montant payé par Orange est quand même significatif” et que “l‘impression générale est que France Télécom aura du mal à le rentabiliser”.

“Au-delà de sa plate-forme existante, on ne voit pas très bien aujourd‘hui quels autres modes de diffusion le groupe pourrait choisir. Il y a eu des rumeurs de service de télé satellitaire, mais là aussi le business n‘existe pas et il y a donc un risque d‘exécution”, ajoute-t-il.

“OPERATION PONCTUELLE”

Orange compte proposer d‘ici l’été un accès longue distance par satellite pour couvrir les zones non éligibles pour l‘accès à ADSL. Il compte actuellement 1,2 million d‘abonnés à la télévision par ADSL et le complément par satellite pourrait lui permettre de couvrir la moitié des foyers français (soit 10 à 12 millions de foyers).

“L‘opération sur les droits du football est peut-être ponctuelle et relève de l‘essai. J‘ai du mal à croire qu‘un vrai changement industriel intervienne”, indique également l‘analyste basé à Paris.

France Télécom affiche vers 15h40 la seule hausse du CAC 40 et gagne 4,34% à 23,58 euros, alors que s‘estompent les conjectures sur un prochain reclassement par l‘Etat d‘une fraction du capital . Vivendi, après avoir passé la matinée dans le vert, recule pour sa part de 0,41% à 26,54 euros.

Selon une porte-parole d‘Orange, après avoir lancé début septembre 2007 la chaîne Orange Sport, l‘opérateur présentera fin mars une offre dédiée au football. Il est également candidat à une chaîne sport sur la télévision mobile personnelle.

L‘objectif de France Télécom n’était pas de concurrencer frontalement Canal Plus mais de fidéliser ses clients, a-t-elle ajouté, estimant que l‘obtention de droits du football inciterait le groupe à accélérer sa stratégie de développement dans les contenus.

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below