Feu vert de Bruxelles à la fusion STMicro-NXP dans les puces

vendredi 27 juin 2008 16h35
 

BRUXELLES (Reuters) - STMicroelectronics et NXP ont obtenu le feu vert de la Commission européenne pour la fusion de leurs activités de puces pour téléphones mobiles dans une société commune contrôlée à 80% par le groupe franco-italien.

L'acquisition des activités dans les technologies sans fil du néerlandais NXP Semiconductors, annoncée en avril, doit permettre à STMicro de se situer au troisième rang mondial de ce segment du marché, derrière Qualcomm et Texas Instruments.

La Commission européenne, qui fait office d'organisme de la Concurrence pour les 27 pays de l'Union européenne, a estimé que l'opération ne posait pas de problème du point de vue de la concurrence sur le marché des semi-conducteurs pour combinés mobiles dans la mesure où la nouvelle société aura plusieurs concurrents importants.

Selon le cabinet indépendant iSuppli, les puces pour téléphones portables ont représenté 14% du marché des semi-conducteurs en 2007.

NXP, ancienne filiale de semi-conducteurs du groupe Philips, aura la possibilité de sortir de la coentreprise au bout de trois ans.

David Lawsky, version française Danielle Rouquié