Des titres France Télécom pourraient être cédés par l'Etat

jeudi 7 février 2008 14h50
 

PARIS (Reuters) - Le porte-parole de la présidence de la République, David Martinon, a dit jeudi qu'il ne pouvait pas confirmer une prochaine cession de titres France Telecom par l'Etat.

"Je ne peux pas vous le confirmer", a-t-il dit lors de son points de presse hebdomadaire en réponse à cette question.

L'Etat français possède 27,4% du capital de l'opérateur télécoms. Il en a déjà cédé 5% en juin 2007 et le lock up de l'Etat s'est achevé mercredi.

Depuis le début de l'année le titre a limité sa baisse à environ 3% et cotait près de 24 euros jeudi à la Bourse de Paris.

Jean-Baptiste Vey

 
<p>Le P-DG de France Telecom, Didier Lombard. Le porte-parole de la pr&eacute;sidence de la R&eacute;publique, David Martinon, a dit jeudi qu'il ne pouvait pas confirmer une prochaine cession de titres France Telecom par l'Etat. /Photo prise le 6 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>