China Mobile livre un bénéfice en hausse de 51% au 2e trimestre

mercredi 27 août 2008 12h50
 

HONG KONG (Reuters) - China Mobile, premier opérateur mondial de téléphonie mobile par le nombre d'abonnés, fait état d'un bénéfice en hausse de 51% au deuxième trimestre, imputable à un bond des abonnements dans les provinces rurales.

Cette annonce à fait bondir le titre du groupe de plus de 4% à la Bourse de Hong Kong.

Pour la période allant d'avril à juin, China Mobile a dégagé un bénéfice net de 30,7 milliards de yuans (3,05 milliards d'euros), contre 20,34 milliards de yuans un an auparavant, selon des calculs effectués par Reuters, sa meilleure progression trimestrielle en plus de quatre ans.

Ce résultat dépasse le consensus des cinq analystes qui tablait sur 27,66 milliards de yuans.

Le chiffre d'affaires imputable aux services "à valeur ajoutée" a grimpé de 26,4% à 53 milliards de yuans. Le chiffre d'affaires moyen par abonné, un indicateur clé de performance, ressortait fin juin à 84 yuans par mois contre 82 yuans fin mars mais il était de 88 yuans l'année dernière.

La marge d'Ebitda (bénéfice imposable avant intérêt, taxes et amortissements) a reculé à 53,1% contre 53,5% au premier trimestre.

De janvier à juin, China Mobile a recruté 45,25 millions de nouveaux abonnés, portant son fichier à 415 millions de clients.

Le rythme des nouvelles souscriptions d'abonnements risque toutefois de décélérer. En juillet, le groupe a gagné 7,11 millions de nouveaux abonnés, 6% de moins que le mois précédent.

"La croissance moindre est sans doute due aux Jeux olympiques, lors desquels il y a eu moins de promotions et davantage de publicité", estiment dans une note de recherche des analystes de CLSA.

Joseph Chaney, version française Nicolas Delame

 
<p>China Mobile, premier op&eacute;rateur mondial de t&eacute;l&eacute;phonie mobile par le nombre d'abonn&eacute;s, fait &eacute;tat d'un b&eacute;n&eacute;fice au deuxi&egrave;me trimestre de 30,7 milliards de yuans (3,05 milliards d'euros), en hausse de 51%, imputable &agrave; un bond des abonnements dans les provinces rurales. /Photo d'archives/REUTERS/Claro Cortes IV</p>