March 27, 2008 / 6:59 AM / 9 years ago

Motorola va se scinder en deux sociétés

6 MINUTES DE LECTURE

<p>Motorola a annonc&eacute; son intention de se scinder en deux entit&eacute;s cot&eacute;es en Bourse, de fa&ccedil;on &agrave; s&eacute;parer de ses autres activit&eacute;s sa division d&eacute;ficitaire de t&eacute;l&eacute;phones portables. La scission, annonc&eacute;e alors m&ecirc;me que le torchon br&ucirc;le entre le fabricant de t&eacute;l&eacute;phones mobiles et le bouillant actionnaire Carl Icahn, doit &ecirc;tre concr&eacute;tis&eacute;e en 2009 par le biais d'une attribution - d&eacute;fiscalis&eacute;e - de titres aux actionnaires. /Photo d'archives/Rick Wilking</p>

par Sinead Carew

NEW YORK (Reuters) - Motorola a annoncé son intention de se scinder en deux entités cotées en Bourse, de façon à séparer de ses autres activités sa division de téléphones portables, qui est déficitaire.

L'action a gagné plus de 10% à 10,82 dollars en avant-Bourse en réaction à cette information. Mais elle ne conservait plus qu'un gain de 1% à 9,82 dollars en cours de matinée.

Motorola affiche une valeur boursière de quelque 22 milliards de dollars, qui a fondu de plus de 60% depuis octobre 2006, la Bourse n'appréciant pas les pertes de parts de marché et l'inaptitude du groupe à trouver un digne successeur au Razr, le plus grand succès de sa gamme de combinés.

La scission, annoncée alors même que le torchon brûle entre le fabricant de téléphones mobiles et le bouillant actionnaire Carl Icahn, doit être concrétisée en 2009 par le biais d'une attribution - défiscalisée - de titres aux actionnaires. Elle pourrait également permettre la constitution d'une coentreprise pour les téléphones mobiles, de l'avis d'analystes.

Motorola a perdu du terrain dans les combinés mobiles, dominés surtout par Nokia et dans une moindre mesure par Samsung Electronics, et s'en séparer pourrait l'aider à leur trouver un associé stratégique, notamment chez des concurrents asiatiques appâtés par la perspective d'accroître leur part de marché aux Etats-Unis.

"Je soupçonne que c'est le prélude à une coentreprise pour l'activité de terminaux mobiles", commente Tero Kuittinen, analyste d'Avian Securities. "Ce sera plus simple de négocier avec une division indépendante; c'est une nouvelle positive car elle montre que la société prépare une restructuration sérieuse", ajoute Kuittinen, qui voit bien des candidats chinois ou japonais intéressés par une telle coentreprise.

Icahn Ne Lache Pas Motorola

La scission se fera entre les divisions Mobiles Devices (appareils mobiles) et Broadband & Mobility Solutions, cette dernière regroupant les équipements de réseaux et les activités de sécurité.

Le directeur général de Motorola, Greg Brown, précise que la société a entamé la recherche d'une nouveau patron pour sa division des combinés mobiles.

Motorola compte ainsi se donner plus de souplesse, rationaliser sa gestion et recentrer les opportunités d'investissement pour ses actionnaires.

"Nous pensons que cette démarche accélèrera la reprise des matériels mobiles et soutiendra nos efforts pour attirer un nouveau patron", a déclaré Brown à des analystes, sans donner de précisions sur la nouvelle structure du capital ou sur les modalités d'attribution des titres aux actionnaires.

L'équipementier américain avait dit fin janvier qu'il procédait à un examen stratégique de son organigramme, susceptible d'aboutir à la scission des combinés.

Motorola prévient toutefois qu'on ne peut affirmer en toute certitude que cette scission, subordonnée à une analyse financière, fiscale et juridique plus poussée, se fera.

Certains analystes ne sont de fait pas convaincus de la pertinence de la démarche de Motorola. "A court terme, se restructurer n'aidera pas Motorola au niveau opérationnel. Sans doute le premier trimestre a-t-il été faible pour Motorola, ce qui pourrait relativement profiter à d'autres", dit Janne Rantanen, analyste de Carnegie.

De fait, des analystes ont revu à la baisse leurs projections déjà faibles pour les ventes de combinés de Motorola cette année. L'analyste Maynard Um d'UBS anticipe à présent 130,2 millions d'exemplaires vendus cette année contre 145,6 millions auparavant. Le directeur général Brown n'a rien dit à ce sujet.

Pour l'heure Motorola a fort à faire avec Icahn, son deuxième actionnaire en importance avec 6,3% des parts, qui veut nommer quatre administrateurs de son cru au conseil d'administration à l'occasion de l'AG annuelle du 5 mai. En outre Icahn poursuit Motorola en justice pour l'obliger à communiquer des documents ayant trait à ses combinés mobiles.

Icahn n'était pas disponible dans l'immédiat mais il avait dit à Reuters lundi qu'il ne serait pas satisfait tant que Keith Meister, directeur général d'Icahn Enterprises et gérant du portefeuille de huit milliards de dollars d'Icahn, ne siègerait pas au conseil d'administration de Motorola.

Version française Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below