Freenet serait sur le point d'acheter Debitel en Allemagne

mercredi 26 mars 2008 18h47
 

FRANCFORT (Reuters) - L'opérateur mobile et fournisseur d'accès à internet allemand Freenet est sur le point de racheter son concurrent de plus petite taille Debitel pour 1,4 à 1,5 milliard d'euros, rapporte mercredi Manager Magazin, citant des sources internes à la société.

Freenet et le groupe de capital-investissement Permira, propriétaire de Debitel, ont conclu un accord de principe, explique-t-il.

Freenet s'est refusé à tout commentaire tandis que Debitel n'était pas disponible dans l'immédiat pour commenter l'information.

L'article de Manager ajoute que Freenet prévoit de financer le rachat de Debitel en revendant sa propre activité haut débit, pour laquelle les concurrents United Internet et Versatel ont exprimé leur intérêt.

Le magazine rapporte également que l'opérateur espagnol Telefonica lorgne lui aussi le haut débit de Freenet.

Ce dernier, basé à Hambourg, a fait part ce mois-ci de son intention de vendre cette activité pour se recentrer sur les télécommunications mobiles. Son président du directoire, Eckhard Spörr, avait ajouté que l'activité suscitait un large intérêt, sans plus de précisions.

L'opération permettrait aussi à l'opérateur et FAI d'incorporer le groupe de téléphonie mobile Talkline, qu'il a déjà voulu acheter l'an dernier au danois TDC avant de se faire coiffer au poteau par Debitel et son offre de 560 millions d'euros.

Vers 16h45 GMT, l'action Freenet progresse de 2% à 10,46 euros.

Le marché allemand de la téléphonie mobile et de la revente d'accès à internet, très encombré, semble au seuil d'un vaste mouvement de concentration.

La concurrence farouche que se livrent les nombreux acteurs pour décrocher de nouveaux clients pousse les tarifs à la baisse tandis que l'opérateur historique et propriétaire de la plupart des réseaux, Deutsche Telekom, reste clairement en tête.

Nicola Leske, version française Marc Angrand

 
<p>L'op&eacute;rateur mobile et fournisseur d'acc&egrave;s &agrave; internet allemand Freenet est sur le point de racheter son concurrent de plus petite taille Debitel pour 1,4 &agrave; 1,5 milliard d'euros, rapporte mercredi Manager Magazin, citant des sources internes &agrave; la soci&eacute;t&eacute;. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Charisius</p>