Le CSA a reçu 32 candidatures pour la télévision mobile

mercredi 16 janvier 2008 17h25
 

PARIS (Reuters) - Le Conseil supérieur de l'Audiovisuel (CSA) annonce avoir reçu 32 dossiers de candidature pour la télévision mobile personnelle (TMP, télévision sur mobiles ou TV de poche).

Parmi ces 32 candidatures, figurent notamment six dossiers de Lagardère Active (Elle TMP, Canal JMP, Gulli, Virgin 17, MTP1 et MCM TOP), trois de TF1 (TF1, LCI et Eurosport), trois de M6 (M6, W9 et Teva), trois de Canal+ (Canal+, i tele et Infosport) et trois de NextRadio TV (BFM TV News, Business 24/7, RMC Sport).

TF1 a également déposé un dossier en collaboration avec AB Groupe pour la chaîne TMC, NRJ pour NRJ 12 et Bolloré pour Direct 8 mobile.

Au rayon des surprises, une chaîne baptisée E3TV est proposée conjointement par L'Equipe, Les Echos et Equidia et la société de production de Luc Besson, Europacorp, a elle aussi déposé un dossier.

Enfin, Orange, qui a lancé un service de télévision sur mobile en qualité de diffuseur en 2004 et revendique plus de six millions de clients en France, a fait acte de candidature pour deux chaînes : Orange Sports TV, déjà disponible en 3G, sur l'offre de TV par ADSL et sur le bouquet satellitaire BIS, et O'TV, qui vise le public des 15-35 ans".

Le calendrier arrêté permettra le lancement de la Télévision mobile personnelle a la fin de l'année 2008, indique le CSA, qui précise que de premières diffusions pourront avoir lieu à la demande des opérateurs, à l'occasion des Jeux olympiques de Pékin, au mois d'août.

L'ensemble des grands groupes audiovisuels privés - TF1, M6, Canal+, Lagardère Active, NRJ, NextRadio TV (NXTV.PA>, AB Groupe et Bolloré - avaient annoncé mardi la signature d'une charte pour favoriser le développement de la TMP.

Jugeant notamment que, dans un premier temps, "les revenus publicitaires ne seront pas suffisants" pour couvrir les simples coûts de diffusion, ils proposent de "mettre en place en commun avec les industriels et les distributeurs un modèle coopératif de financement du réseau et son exploitation".

Ils ont évoqué aussi un système commun de cryptage et de guide des programmes pour toutes les chaînes autorisées, ainsi qu'une "une rationalisation de l'utilisation des ressources de diffusion par la recherche de solutions communes".

Julien Toyer

 
<p>Didier Lombard, P-DG de France T&eacute;l&eacute;com. La filiale mobile et internet de l'op&eacute;rateur annonce avoir d&eacute;pos&eacute; deux dossiers de candidature aupr&egrave;s du Conseil sup&eacute;rieur de l'audiovisuel pour deux cha&icirc;nes de t&eacute;l&eacute;vision mobile personnelle. /Photo prise le 28 novembre 2007/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>