Orange étudierait l'acquisition de TeliaSonera

mercredi 16 avril 2008 12h01
 

PARIS/STOCKHOLM (Reuters) - Orange, filiale de France Télécom, étudie la possibilité d'acquérir l'opérateur scandinave TeliaSonera, une opération qui, si elle se concrétisait, relancerait la consolidation du secteur des télécoms en Europe, rapporte mercredi Le Figaro.

France Télécom créerait ainsi le numéro deux européen dans la téléphonie fixe/mobile et l'accès internet avec une capitalisation boursière combinée de l'ordre de 125 milliards de dollars, derrière l'espagnol Telefonica mais devant l'allemand Deutsche Telekom.

France Télécom et TeliaSonera, de même que le gouvernement suédois, un des principaux actionnaires de ce dernier, ont chacun refusé de commenter l'article du Figaro.

L'action TeliaSonera bondissait de plus de 5% en fin de matinée à la Bourse de Stockholm tandis qu'à Paris, France Télécom accuse une des plus fortes baisses du CAC 40 avec un recul de plus de 6,5%.

Rob Goyens, analyste chez Dexia, souligne qu'une telle opération ne poserait aucun problème en termes de concurrence.

"C'est aussi un de ses points faibles, en termes de synergies potentielles. Il n'y a pas de recoupements géographiques", note-t-il.

Pour les mêmes raisons, un banquier scandinave indique que sa banque a étudié dans le passé la possibilité d'un rapprochement France Télécom-TeliaSonera pour en conclure qu'il n'avait pas une grande logique industrielle.

POLITIQUEMENT COMPLEXE

Selon le Figaro, qui ne mentionne pas de sources, France Télécom travaille sur le dossier en liaison avec l'Etat français. Celui-ci, qui conserve directement et indirectement 27,3% de son capital, verrait sa participation diluée dans une offre qui serait exclusivement en actions.   Suite...

 
<p>Orange, avec l'appui de l'Etat, son actionnaire principal, examine la possibilit&eacute; d'acqu&eacute;rir l'op&eacute;rateur scandinave TeliaSonera, valoris&eacute; &agrave; 30 milliards d'euros, rapporte mercredi Le Figaro. /Photo prise le 22 f&eacute;vrier 2008/REUTERS/Phil Noble</p>