La filière vin demande à pouvoir communiquer sur internet

jeudi 5 juin 2008 17h13
 

PARIS (Reuters) - Un groupe de travail rassemblant des députés et des sénateurs a été mis en place afin de formuler des propositions dans le but de permettre à la filière vin de pouvoir communiquer dans l'ensemble des médias y compris sur internet.

Le député UMP Philippe-Armand Martin, qui est viticulteur de profession, a annoncé jeudi, dans un communiqué, la mise en place, avec le feu vert de l'Elysée, de Matignon et des ministères de la Santé et de l'Agriculture, d'un groupe de travail sur ce sujet.

Le député de la Marne affirme que les ministres de la Santé et de l'Agriculture ont "d'ores et déjà convenu de l'incohérence du droit existant qui, issue de la loi dite 'Evin' du 10 janvier 1991, limite très étroitement la communication sur les produits de la vigne et du vin et interdit toute promotion en ligne".

"Réviser la législation en ce sens permettrait à la filière française dont la qualité des produits est largement reconnue, d'affronter plus efficacement la concurrence d'autres pays producteurs soumis à une règlementation plus souple", souligne le communiqué.

Le groupe de travail, qui devrait remettre ses travaux "très rapidement", est composé des députés Philippe-Armand Martin, Serge Poignant (UMP, Loire-Atlantique) et Alain Suguenot (UMP, Côte-d'Or) et des sénateurs Gérard César (UMP, Gironde) et Alain Dufaut (UMP, Vaucluse).

Emile Picy