Accord Siemens/syndicats sur 1.200 postes supprimés chez SEN

mardi 15 avril 2008 16h43
 

FRANCFORT (Reuters) - Siemens a annoncé qu'il s'était accordé avec les syndicats sur les suppressions d'emplois au sein de sa filiale d'équipements télécoms Siemens Enterprise Network et que les discussions progressaient en vue de sa vente.

Les deux parties se sont entendues sur 1.200 suppressions de postes au sein de SEN, déficitaire, alors que la maison mère restructure sa filiale en amont d'une vente décidée de longue date.

Le conglomérat industriel avait prévu de supprimer 800 autres emplois en Allemagne mais a finalement décidé de laisser cette tâche au repreneur potentiel de cette filiale qui n'a pas su prendre à temps le virage de la téléphonie par internet.

Dans ce contexte, Siemens cherche à recentrer l'activité de SEN autour de l'édition de logiciels. Au plan mondial, Siemens prévoit de supprimer 6.800 postes chez SEN, soit les deux cinquièmes de ses effectifs.

Près de 300 employés de SEN Allemagne vont se voir proposer des départs à la retraite anticipée et 900 salariés environ seront orientés vers une structure de reconversion, qui sera mise sur pied pour deux ans à partir du 1er juillet 2008.

Durant cette période, les employés concernés recevront 85% de leur dernier salaire, a précisé Siemens.

Des sources proches du dossier ont déclaré à Reuters que Siemens négociait avec ses concurrents Alcatel-Lucent et Nortel ainsi qu'avec le fonds d'investissement Cerberus d'une éventuelle vente ou fusion de SEN.

Nicola Leske, version française Nicolas Delame

 
<p>Siemens annonce &ecirc;tre parvenu &agrave; un accord avec les syndicats sur les suppressions d'emplois au sein de sa filiale d'&eacute;quipements t&eacute;l&eacute;coms Siemens Enterprise Network - portant sur 1.200 suppressions de postes - et pr&eacute;cise que les discussions progressent en vue de sa vente. /Photo d'archives/REUTERS/Tobias Schwarz</p>