Un pirate informatique dit avoir été recruté par News Corp

jeudi 24 avril 2008 07h27
 

SANTA ANA, Californie (Reuters) - Un pirate informatique a déclaré mercredi sous serment qu'une filiale du groupe News Corp l'avait recruté pour mettre au point un logiciel-espion mais a nié s'en être servi pour contourner les dispositifs de sécurité d'un bouquet de télévision par satellite.

Christopher Tarnovsky témoignait dans le procès intenté contre NDS, filiale de News Corp, par le réseau DISH Network Corp. et qui pourrait déboucher sur des dommages et intérêts chiffrés en centaines de millions de dollars.

Selon les plaignants, la mission de Tarnovsky était de s'introduire dans le système informatique du réseau de télévision par satellite de DISH pour dérober les codes de sécurité et inonder le marché de cartes piratées permettant un accès gratuit aux chaînes payantes du bouquet.

Les avocats du groupe évaluent le manque à gagner à 900 millions de dollars.

NDS, qui fournit des solutions technologiques pour la sécurité, nie l'accusation, expliquant qu'il n'a fait que suivre une procédure standard dans l'industrie électronique en scrutant de près un produit de haute technologie pour en déterminer le fonctionnement et en améliorer la sécurité.

Sous serment, Tarnovsky a dit que son travail consistait à mettre au point un programme de piratage informatique pour renforcer précisément les dispositifs de sécurité du bouquet satellite.

Présenté comme l'"un des deux meilleurs hackers au monde" par les avocats des plaignants, il a dit avoir été rémunéré régulièrement pendant dix ans par Harper Collins, la maison d'édition de News Corp.

Il a ajouté avoir reçu un premier paiement de 20.000 dollars en liquides dissimulés dans du matériel électronique envoyé du Canada.

Le procès devrait se prolonger encore pendant deux à trois semaines au tribunal de Santa Ana, dans le sud de la Californie, où vit Tarnovsky et où se trouve le siège de NDS.

Tori Richards, version française Henri-Pierre André