Les puces Atom d'Intel à l'assaut des PC portables à bas coût

mardi 3 juin 2008 17h53
 

par Baker Li

TAIPEH (Reuters) - Intel estime que le marché des mini-PC à bas prix, dont certains peuvent tenir dans une poche, pourrait représenter 10 milliards de dollars, soutenu par la demande sur les marchés émergents et matures.

Le numéro un mondial des fabricants de semi-conducteurs a lancé avec la gamme Atom ses plus petits processeurs, destinés à alimenter des appareils mobiles connectés à internet et des ordinateurs de poche, appelés Netbooks ou Nettops.

"C'est une perspective de dix milliards de dollars au cours des prochaines années", a déclaré le responsable des ventes et du marketing d'Intel, Sean Maloney, lors d'une interview à Reuters à l'occasion du salon Computex PC à Taipeh.

"C'est une grosse opportunité pour Intel et pour les fabricants taiwanais", a-t-il estimé.

Asustek a lancé fin 2007 son mini portable Eee PC, équipé d'un microprocesseur Intel et vendu environ 500 dollars. Le fabricant taiwanais vise désormais un doublement des ventes de son PC ultraportable en 2009 pour atteindre 10 millions d'unités.

Son concurrent Acer a également dévoilé un tout petit PC à bas prix au Computex, qui permet de télécharger de la vidéo et de la musique sur une mémoire flash et de surfer sur internet grâce à une connexion sans fil.

"C'est le début, mais il semble que le démarrage soit assez réussi", a estimé Maloney.

Intel, dont les processeurs équipent quatre ordinateurs sur cinq dans le monde, a annoncé dans un communiqué qu'il lancerait à la mi-juillet des processeurs et des jeux de composants destinés à équiper sa plateforme mobile nouvelle génération. Intel Centrino 2 est destinée aux ordinateurs portables haut de gamme.   Suite...

 
<p>Craig Barrett, pr&eacute;sident d'Intel. Le num&eacute;ro un mondial des fabricants de semi-conducteurs, qui a officiellement lanc&eacute; sa gamme de processeurs Atom bon march&eacute;, estime que le march&eacute; des mini-PC &agrave; bas prix, dont certains peuvent tenir dans une poche, pourrait repr&eacute;senter 10 milliards de dollars, soutenu par la demande sur les march&eacute;s &eacute;mergents et matures. /Photo prise le 19 mai 2008/REUTERS/Bazuki Muhammad</p>