23 avril 2008 / 10:13 / dans 9 ans

Le DG de Microsoft se dit prêt à jeter l'éponge concernant Yahoo

<p>Le directeur g&eacute;n&eacute;ral de Microsoft Steve Ballmer a redit que son groupe maintenait son offre sur Yahoo et qu'il "irait de l'avant" si le conseil d'administration du moteur de recherche d&eacute;cidait de la rejeter. /Photo prise le 9 mars 2008/REUTERS/Christian Charisius</p>

par Ian Simpon

SAN DONATO MILANESE (Reuters) - Microsoft est prêt à renoncer à son offre sur Yahoo si les deux parties ne peuvent se mettre d‘accord sur le prix, a déclaré son directeur général.

Steve Ballmer, qui s‘exprimait lors d‘une conférence technologique à Milan, a souligné que les résultats meilleurs que prévu publiés mardi par Yahoo n‘avaient pas modifié le point de vue de Microsoft sur la valeur du moteur de recherche.

Le numéro un mondial des logiciels voit Yahoo comme un moyen de concurrencer Google dans la recherche sur internet et dans le secteur de la publicité.

“Nous sommes prêts à aller de l‘avant sans une fusion avec Microsoft”, a déclaré Steve Ballmer. “Nous pensons que la meilleure façon d‘avancer rapidement (et d‘obtenir une masse critique face à Google) est de nous allier à Yahoo. Espérons que cela marchera. Sinon, nous allons avancer”, a-t-il dit.

“Nous savons que Yahoo présente un intérêt pour nous. Nous avons proposé beaucoup d‘argent : 44 milliards de dollars (27,58 milliards d‘euros environ). Si son conseil d‘administration pense que c‘est équitable, parfait. Dans le cas contraire, nous irons de l‘avant”, a déclaré Steve Ballmer.

“Le temps, c‘est de l‘argent. Nous avons clairement dit cela dans la dernière lettre que nous avons envoyée”, a-t-il ajouté.

<p>Microsoft est pr&ecirc;t &agrave; renoncer &agrave; son offre sur Yahoo si les deux parties ne peuvent se mettre d'accord sur le prix, a d&eacute;clar&eacute; son directeur g&eacute;n&eacute;ral. /Photo prise le 22 avril 2008/REUTERS/Rafael Marchante</p>

Dans cette lettre au conseil d‘administration de Yahoo, le patron de Microsoft fixe à samedi la date limite d‘acceptation de son offre. Sinon, Microsoft pourrait présenter directement aux actionnaires une offre plus basse.

Yahoo estime que l‘offre de Microsoft, à la fois en espèces et en titres, sous-évalue considérablement le groupe.

Les analystes estiment toutefois minime la possibilité pour Microsoft de renoncer.

“Il est improbable que Microsoft renonce. La société doit impérativement renforcer sa présence dans la publicité sur internet”, écrit Marianne Wolk, analyste chez Susquehanna Financial Group.

La valeur initiale de l‘offre de Microsoft était de 31 dollars sur la base du cours de clôture du groupe le 29 janvier, à la veille de la présentation de son offre. Elle se chiffre aujourd‘hui à 30,36 dollars en raison du recul du cours de Microsoft.

Quant à une offre sur Google, Steve Ballmer a répondu qu‘il ne savait pas si le moteur de recherche l‘accepterait. Une telle offre susciterait en outre des problèmes d‘autorisation, a-t-il ajouté.

Yahoo et Microsoft sont respectivement numéro deux et trois de la recherche sur internet, Google étant le numéro un.

Version française Nicolas Delame et Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below