L'AG d'Atos ajournée, une nouvelle prévue dans trois semaines

jeudi 22 mai 2008 19h47
 

par Julien Toyer

PARIS (Reuters) - La direction d'Atos a ajourné jeudi l'assemblée générale annuelle du groupe, marquée par la bataille attendue avec ses principaux actionnaires, deux fonds activistes anglo-saxons, à la suite d'un incident de séance.

Elle s'est engagée a convoquer une nouvelle assemblée d'ici trois semaines, pour la plus grande colère des fonds Pardus et Centaurus, qui détiennent de concert 23% du capital de la SSII. Dénonçant une "trahison de la démocratie actionnariale", ils ont annoncé leur intention d'aller en justice pour obtenir une reconvocation au plus vite.

Philippe Germond, le président du directoire, a interrompu les débats après l'annonce d'un revirement de Gérard Guerguerian, président du conseil de surveillance du fonds commun de placement des employés (FCPE) d'Atos Origin - en possession de 3% du capital - qui a exprimé son intention de voter pour les résolutions des fonds alors qu'il était mandaté pour approuver celles présentées par le groupe.

Parmi les résolutions proposées par Centaurus et Pardus, qui réclament un changement de stratégie, figurait la révocation du président du conseil de surveillance d'Atos, Didier Cherpitel.

Philippe Germond a suspendu la séance dans la confusion la plus totale, au milieu d'un intense brouhaha, les deux fonds activistes tentant sans succès de faire procéder à un vote à mains levées pour qu'elle se poursuive après avoir investi la tribune. Les micros ont été coupés et les lumières éteintes, mettant fin à la scène.

"MASCARADE"

"C'est une mascarade !", a déclaré Bernard Oppetit, le président de Centaurus, pendant que celui d'Atos estimait qu'il était de sa "responsabilité, dans l'intérêt de tous les actionnaires, d'ajourner cette assemblée générale" réunie salle Gaveau, à Paris.

Avant cet incident, le président du directoire avait tenté de désamorcer les tensions avec les deux fonds, indiquant être prêt à examiner des offres de fusion et envisager dans les mois qui viennent des acquisitions en Europe et en Inde.   Suite...