Iliad manifeste de l'intérêt pour Alice

lundi 11 février 2008 13h24
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Iliad s'intéresse à Alice, que Telecom Italia pourrait mettre en vente, mais une opération de croissance externe n'est pas indispensable malgré la consolidation en cours dans le marché des télécoms, a déclaré lundi le nouveau directeur financier du groupe, Thomas Reynaud.

"Nous confirmons notre intérêt pour Alice mais nous ne ferons pas de folie. C'est toujours la même approche pragmatique. C'est une base d'abonnés intéressante mais on verra le prix", a-t-il dit lors d'un entretien téléphonique accordé à Reuters à l'occasion de la publication du chiffre d'affaires annuel de la maison mère du fournisseur d'accès à internet Free.

Sur la base du rachat des 600.000 abonnés de Club Internet par Neuf Cegetel pour 425 millions d'euros en 2007, Alice, qui revendiquait 882.000 clients fin septembre, vaudrait entre 600 et 650 millions d'euros.

L'annonce du projet de rachat de Neuf Cegetel par SFR le 20 décembre a achevé d'isoler Alice. Des sources proches du dossier ont déclaré début janvier que Telecom Italia envisageait sa mise en vente. Bouygues Telecom a lui aussi manifesté son intérêt et le câblo-opérateur Numericable serait également sur les rangs.

L'émergence du nouveau poids lourd SFR-Neuf Cegetel face à France Télécom a également suscité des spéculations sur Iliad. A son entrée au capital du câblo-opérateur Numericable, le 21 décembre, Carlyle s'est déclaré favorable à un rapprochement avec Iliad, dont le fondateur Xaviel Niel détient les deux tiers du capital.

"Nous considérons que nous n'avons jamais été autant en position de force d'un point de vue stratégique. (...). "La croissance externe n'est pas une fatalité pour nous", a souligné Thomas Reynaud, nommé directeur financier d'Iliad le 28 décembre en remplacement d'Olivier Rosenfeld.

Son arrivée a parachevé la réorganisation de la direction du groupe après l'arrivée l'été dernier de Maxime Lombardini pour succéder à Michael Boukobza à la direction générale du groupe.

Thomas Reynaud n'a pas souhaité fournir de prévision de croissance du chiffre d'affaires et du nombre d'abonnés pour 2008, réservant ces annonces, ainsi que le point sur l'investissement du groupe dans la fibre optique, à la publication de ses résultats annuels le 12 mars.   Suite...