Atos Origin affiche une croissance organique de 4,3%

jeudi 31 janvier 2008 10h28
 

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Atos Origin annonce jeudi une croissance organique de 4,3% en 2007, au-dessus de son objectif de 4%, et une hausse de son chiffre d'affaires annuel conforme aux attentes.

La SSII, qui publiera ses comptes annuels le 15 février, ne fournit pas de prévisions de résultats, mais indique que le volume d'affaires signées au quatrième trimestre conforte son objectif de croissance organique annuelle de 4% inscrit dans son plan de restructuration sur trois ans. Sur le seul quatrième trimestre, sa croissance organique est ressortie à 5,3%.

"Atos Origin a un statut de valeur de redressement", observe Natixis Securities dans une note. "La réalisation des objectifs de chiffre d'affaires sous-jacent au plan est un élément essentiel pour l'atteinte des objectifs de profitabilité", ajoute l'intermédiaire qui recommande le titre à "renforcer" avec un objectif de 43 euros.

L'action, qui s'est montrée volatile en début de séance, abandonne 1,75% à 32,50 euros en milieu de matinée, dans le sillage de l'indice DJ Stoxx des technologiques qui cède 1,3% et alors que le CAC-40 perd 1,6%.

"Le chiffre d'affaires du 4e trimestre en ligne et surtout les nombreuses signatures du quatrième trimestre confirment l'amélioration progressive des performances opérationnelles du groupe", observe dans une note qui reste à l'achat avec un objectif de cours de 42 euros.

Atos fait état d'un carnet de commandes de 8,5 milliards d'euros à la fin 2007, en hausse de 7% sur un an et représentant 1,5 fois son chiffre d'affaires 2007. Son ratio de prises de commandes sur facturations ressort à 106% sur l'exercice contre 88% sur les neuf premiers mois.

Malgré la résiliation du contrat NHS Diagnostics et un effet de change négatif, la SSII a réalisé l'année dernière un chiffre d'affaires de 5.855 millions d'euros, en hausse de 8,5%, conforme au consensus de 5.843 milliards de Reuters Estimates.

Le groupe a enregistré une croissance de 14,9% de son activité d'infogérance, à 3.157 millions d'euros, de 5,3% de son pôle d'intégration et de systèmes, à 2.338 millions, qui a bénéficié d'une accélération de sa croissance organique en France au quatrième trimestre.

La division de conseil a en revanche accusé une décroissance organique de 8,7%, à 360 millions d'euros, mais le groupe estime que ses mesures prises pour relancer son activité en France au troisième trimestre ont commencé à porter leurs fruits et table sur une amélioration de ses performances au Royaume-Uni au premier semestre 2008.