Lenovo bat le consensus au 3e trimestre, l'action bondit

jeudi 31 janvier 2008 08h09
 

HONG KONG (Reuters) - L'action Lenovo Group gagnait 9% en fin de séance à la Bourse de Hong Kong jeudi après la publication par le quatrième constructeur informatique mondial de résultats trimestriels supérieurs aux attentes du marché.

Le groupe chinois a quasiment triplé son bénéfice sur la période octobre-décembre grâce à la vigueur de la demande en Asie, à 171,75 millions de dollars contre 57,7 millions un an plus tôt. Cinq analystes interrogés par Reuters Estimates anticipaient en moyenne un bénéfice de 130 millions de dollars seulement.

Lenovo a amélioré sa marge brute au troisième trimestre de son exercice 2007-2008, à 15,2% contre 13,5% un an auparavant, en grande partie grâce à la dépréciation de la devise américaine. Ses ventes ont progressé de 22% en volumes sur le trimestre

Le groupe, qui a repris la division PC d'IBM en 2005 mais réalise environ 40% de son chiffre d'affaires en Chine et à Hong Kong, a parallèlement annoncé la vente de son activité de téléphones portables à une filiale de sa maison mère non cotée, pour un montant de 100 millions de dollars.

Lenovo, exposé au risque d'un ralentissement des investissements informatiques aux Etats-Unis et sur d'autres marchés, prévoit aussi de lancer fin 2008 des serveurs, des produits à plus forte marge.

Les analystes estiment que le groupe, grâce à sa forte présence en Asie et notamment en Chine, devrait mieux résister au probable ralentissement américain que ses grands concurrents comme Hewlett-Packard Dell ou Acer.

Le titre Lenovo est monté à 5,23 dollars de Hong Kong et s'échangeait à 5,20 dollars vers 6h55 GMT, en hausse de 9,01%.

Judy Hua et Edwin Chan, version française Marc Angrand

 
<p>Le groupe chinois Lenovo a quasiment tripl&eacute; son b&eacute;n&eacute;fice sur la p&eacute;riode octobre-d&eacute;cembre gr&acirc;ce &agrave; la vigueur de la demande en Asie, &agrave; 171,75 millions de dollars contre 57,7 millions un an plus t&ocirc;t. Les analystes anticipaient en moyenne un b&eacute;n&eacute;fice de 130 millions de dollars seulement. /Photo d'archives/REUTERS/Paul Yeung</p>