Vivendi cherche à obtenir 68% d'Activision Blizzard

jeudi 10 juillet 2008 14h37
 

PARIS (Reuters) - Vivendi annonce la finalisation avec Activision de l'opération créant l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard qui, fort du jeu en réseau "World of Warcraft", concurrencera directement le leader mondial Electronic Arts.

Le groupe français, qui détient actuellement 52% d'Activision Blizzard après dilution totale, annonce dans un communiqué le lancement dans les cinq prochains jours ouvrables d'une OPA sur un maximum de 146,5 millions d'actions du nouvel ensemble à 27,50 dollars par action, pour un total de quatre milliards de dollars, afin d'en détenir jusqu'à 68%.

"Si tous les actionnaires d'Activision apportent leurs titres à l'offre, cette dernière sera financée par la trésorerie disponible d'Activision Blizzard à la clôture de l'opération, par un emprunt contracté auprès de Vivendi et par des recettes issues de l'acquisition par Vivendi de nouvelles actions pour un montant maximum de 700 millions de dollars", ajoute le groupe français.

Vivendi précise que l'opération devrait relutive dès la première année pour les actionnaires d'Activision, qui ont donné mardi leur feu vert à la création d'Activision Blizzard, issue de la fusion entre Vivendi Games et une filiale à 100% d'Activision.

Les actions Vivendi Games ont été converties en environ 295,3 millions d'actions nouvelles Activision, tandis que Vivendi a acquis environ 62,9 millions de nouvelles actions Activision au prix de 27,50 dollars pour un total de 1,7 milliard de dollars en numéraire.

Activision Blizzard, fort des 10,7 millions d'abonnés à World of Warcraft et aux dizaines de millions de joueurs à Guitar Hero, est bien positionné pour dépasser les objectifs fixés lors de l'annonce de l'opération le 2 décembre 2007, notamment un bénéfice opérationnel pro forma de 1,1 milliard de dollars en 2009.

L'opération, annoncée le 2 décembre 2007, a obtenu en avril le feu vert de la Commission européenne. Elle place en position défensive l'américain Electronic Arts, qui a lancé en juin une offre de deux milliards de dollars sur son compatriote Take-Two Interactive Software qui l'a rejetée.

Elle entre dans la stratégie de Vivendi dans chacun de ses métiers, marquée notamment par le rachat par sa filiale SFR de sa propre filiale, l'opérateur Neuf Cegetel, concrétisé fin juin.

L'action Vivendi prend 0,50% à 25,17 dollars vers 14h20.

Cyril Altmeyer, édité par Jacques Poznanski

 
<p>Le pr&eacute;sident du directoire de Vivendi, Jean-Bernard L&eacute;vy. Le conglom&eacute;rat fran&ccedil;ais annonce la finalisation avec Activision de l'op&eacute;ration cr&eacute;ant l'&eacute;diteur de jeux vid&eacute;o Activision Blizzard qui, fort du jeu en r&eacute;seau "World of Warcraft", concurrencera directement le leader mondial Electronic Arts. /Photo d'archives/REUTERS/Beno&icirc;t Tessier</p>