Intel va lancer son portable à bas coûts en Europe et aux USA

jeudi 20 mars 2008 12h28
 

par Jim Finkle et Duncan Martell

BOSTON/SAN FRANCISCO (Reuters) - Intel a annoncé mercredi que ses portables à bas coûts, destinés à l'origine aux enfants des pays émergents, seraient disponibles à la fin de l'année sur les marchés européens et américain, une opération qui pourrait renforcer la tendance à la baisse des prix des ordinateurs.

Lila Ibrahim, directrice générale du premier fabricant mondial de microprocesseurs pour les marchés émergents, a indiqué à Reuters que les fabricants d'ordinateurs américains et européens proposeront pour 250 à 350 dollars (161 à 225 euros) une version de deuxième génération du modèle Classmate PC, pas encore présentée officiellement.

Tout en refusant de citer les fabricants concernés ou d'évoquer les caractéristiques de ce nouveau modèle, Lila Ibrahim a souligné que le travail sur la version ultérieure avait déjà débuté.

Elle a précisé que les modèles Classmate de deuxième et troisième générations étaient conçus pour laisser aux fabricants la possibilité d'assembler une série de portables avec des configurations différentes en termes de mémoire, de taille d'écran ou de périphériques.

La porte-parole du groupe, Agnes Kwan, a indiqué que des tests pilotes du Classmate PC avaient déjà été conduits dans des écoles au Texas, en Oregon et en Californie, ainsi que dans des établissements australiens.

Jusqu'ici Intel, qui indique que les Classmate PC sont déjà proposés à la vente en Inde, au Mexique et en Indonésie, a vendu moins de 100.000 exemplaires de ce modèle mais prévoit de faire progresser sa production en 2008.

DES PRIX TIRÉS VERS LE BAS

Même si ces ordinateurs sont plutôt conçus pour les enfants, le lancement de ce portable devrait donner un nouvel élan à l'informatique à bas prix, estiment les analystes.   Suite...

 
<p>Les portables &agrave; bas co&ucirc;ts d'Intel, destin&eacute;s &agrave; l'origine aux enfants des pays &eacute;mergents, seront disponibles &agrave; la fin de l'ann&eacute;e sur les march&eacute;s europ&eacute;ens et am&eacute;ricain, ce qui pourrait renforcer la tendance &agrave; la baisse des prix des ordinateurs. /Photo prise le 6 janvier 2008/REUTERS/Steve Marcus</p>