Ligue 1: Jean Fernandez s'apaise et s'installe

vendredi 18 octobre 2013 18h02
 

"Et puis il a une VMA (vitesse maximale aérobie) où il mange tout le monde, c'est la plus forte du club. Il est capable de te faire un effort à la 87e minute comme si tu étais à la troisième. De ce point de vue-là, il est comme (Franck) Ribéry".

NOUVEAU CHOUCHOU

Morgan Sanson est devenu le nouveau chouchou du public mais pas autant que Rémy Cabella. Younès Belhanda parti en Ukraine, celui qui évoluait les saisons passées dans son ombre s'est retrouvé en pleine lumière, avec un nouveau statut à assumer.

Il n'a pas su briller d'entrée, voulant trop en faire. Jusqu'à ce match exceptionnel contre Lyon où il a été auteur de deux buts et de trois passes décisives.

"Cela ne se fait pas d'un coup de baguette magique. Il faut voir s'il assume les responsabilités, s'il est capable de jouer en numéro 10, mais ça, ce sont les matches qui vont décider", tempère Jean Fernandez.

La crainte pourrait être qu'il brille trop maintenant et que Montpellier le perde cet hiver. Manchester United serait sur le point de faire une proposition au club et au joueur.

"C'est un garçon intelligent qui est parti pour faire la saison. Maintenant, si au mercato d'hiver, Manchester donne 18 millions d'euros, comme je l'ai lu, il faut qu'il y aille. Même si, entre guillemets, tu 'tues' l'équipe, tu ne peux pas refuser", admet Jean Fernandez.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

 
D'abord agacé par les questions qui le ramenaient à son échec à Nancy, Jean Fernandez s'est peu à peu installé à Montpellier, où il peaufine un effectif profondément remanié. /Photo d'archives/REUTERS/Stéphane Mahé