Roland-Garros: Rafael Nadal a aimé souffrir

vendredi 7 juin 2013 21h35
 

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - L'Espagnol Rafael Nadal a souffert vendredi contre le numéro un mondial, Novak Djokovic, en demi-finales de Roland-Garros, mais il a aimé ça.

Pendant 4h37, les deux finalistes de l'année dernière ont décoché des coups surpuissants, multiplié les sprints sur toute la largeur du court, et renversé plusieurs fois le scénario du match, le tout sous un soleil de juillet.

Comme à chaque fois que l'Espagnol et le Serbe se croisent Porte d'Auteuil, Rafael Nadal a fini par gagner (6-4 3-6 6-1 6-7(3) 9-7).

Mais tout n'a pas été facile pour le Majorquin qui n'a pas l'habitude d'être ainsi chahuté sur ses terres, où il a raflé sept titres et n'a perdu qu'un match depuis sa première apparition en 2005.

Il avait contre lui l'un des deux seuls joueurs qui peuvent se vanter de l'avoir battu cette année, en finale du tournoi de Monte-Carlo.

"J'ai souffert. J'ai beaucoup souffert", a reconnu en conférence de presse le septuple vainqueur du tournoi, un peu moins de deux heures après la balle de match.

"Vous savez, j'ai appris dans ma carrière à aimer la douleur", a ajouté le joueur qui avait déjà disputé un marathon de près de six heures contre Novak Djokovic en finale de l'Open d'Australie 2012.

PAS INVINCIBLE, DIT-IL   Suite...

 
Rafael Nadal a souffert vendredi contre le numéro un mondial, Novak Djokovic, en demi-finales de Roland-Garros, mais il a aimé ça. L'Espagnol a fini par gagner 6-4 3-6 6-1 6-7(3) 9-7. /Photo prise le 7 juin 2013/REUTERS/Gonzalo Fuentes