Football: pas de matches truqués en France, selon Europol

mercredi 27 février 2013 18h57
 

PARIS (Reuters) - La France n'est pas concernée par les soupçons de matches truqués qui pèsent sur le football depuis la mise au jour d'un vaste réseau de corruption, assure Europol dans un courrier adressé à la Ligue de football professionnel (LFP).

L'Office européen de police a annoncé début février avoir identifié une organisation mafieuse basée à Singapour à l'origine de tricheries sur plus de 380 matches officiels en Europe, sans donner à l'époque plus de précisions.

Le président de la LFP, Frédéric Thiriez, avait alors demandé par courrier au directeur général d'Europol si la France était touchée.

"Je suis heureux de vous informer que la France n'est pas l'un des pays qui ont accueilli des matches présumés truqués", a répondu Michael Rauschenbach, responsable du crime organisé à Europol, dans une lettre datée du 21 février.

"Restons vigilants", a réagi Frédéric Thiriez, cité dans un bref communiqué de la LFP.

Europol a dénombré plus de 680 matches suspects dans le monde, dont certains comptant pour les éliminatoires de la Coupe du monde et de la Ligue des champions.

Simon Carraud, édité par Gilles Trequesser

 
La France n'est pas concernée par les soupçons de matches truqués qui pèsent sur le football depuis la mise au jour d'un vaste réseau de corruption, assure Europol dans un courrier adressé à la Ligue de football professionnel (LFP). /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau