Ligue 1: la suspension de Jeunechamp ramenée à six mois ferme

mardi 26 février 2013 12h17
 

PARIS (Reuters) - La suspension du défenseur montpelliérain Cyril Jeunechamp a été réduite de moitié et ramenée à six mois ferme et six avec sursis, annonce mardi le club de Ligue 1 sur son site internet.

Cyril Jeunechamp avait été suspendu par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) pour avoir frappé un journaliste de L'Equipe au visage après un match de Ligue 1 à Valenciennes le 17 novembre. Il lui reprochait le contenu d'un article paru dans les jours précédant la rencontre.

Le champion de France en titre, tout en présentant ses excuses au reporter et en condamnant l'attitude du joueur âgé de 37 ans, avait apporté son soutien à Cyril Jeunechamp quant à la sévérité de la sanction d'un an ferme. Le club avait notamment souligné "un comportement et une implication exemplaires au cours de son contrat sous le maillot montpelliérain".

La remise de peine pourrait théoriquement permettre à Cyril Jeunechamp de jouer la dernière journée de championnat, le 26 mai face à Toulouse.

Chrystel Boulet-Euchin, édité par Gilles Trequesser

 
La suspension du défenseur Cyril Jeunechamp (à droite) a été réduite de moitié et ramenée à six mois ferme et six avec sursis. Le Montpelliérain avait été suspendu pour avoir frappé un journaliste de L'Equipe au visage. /Photo d'archives/REUTERS/Pascal Parrot