24 février 2013 / 15:33 / il y a 5 ans

Six Nations: Philippe Saint-André entre doutes et exaspération

par Mathieu Baratas

Philippe Saint-André a laissé percer de l'exaspération dimanche, au lendemain de la défaite du XV de France 23-13 à Twickenham, et de nombreux doutes sur les moyens de renverser le cours d'un Tournoi des six nations qui est déjà le pire depuis 1982. /Photo prise le 7 février 2013/REUTERS/Charles Platiau

LONDRES (Reuters) - Philippe Saint-André a laissé percer de l‘exaspération dimanche, au lendemain de la défaite du XV de France 23-13 à Twickenham, et de nombreux doutes sur les moyens de renverser le cours d‘un Tournoi des six nations qui est déjà le pire depuis 1982.

Cette année-là les Bleus avaient déjà perdu leurs trois premiers matches.

En cas de défaites contre l‘Irlande et l‘Ecosse après celles face à l‘Italie, Galles et l‘Angleterre, le mauvais précédent pourrait être repoussé à 1957 et à la dernière cuillère de bois avec quatre défaites dans ce qui était alors le Tournoi des cinq nations.

“On est dans la difficulté”, s‘est lamenté à plusieurs reprises le sélectionneur-manager dimanche tout au long du traditionnel débriefing des lendemains de match.

Dans ces conditions, l‘annonce du groupe de 23 joueurs pour aller en Irlande le 9 mars risque d‘être repoussée de lundi à mardi.

Le staff des Bleus veut se donner davantage de temps pour avoir “une réflexion totale” sur les prestations des joueurs qui “savent ce qui a manqué”, a dit Saint-André.

Au moment d‘énoncer les possibles changements à apporter dans le groupe pour gagner un premier match dans le Tournoi 2013, le sélectionneur a laissé percer son exaspération.

“On manque de jeu au pied long. On le sait. Actuellement, on cherche des joueurs avec le profil de Traille qui joue 10-12-15 et qui a un coup de pied de 70 mètres. On les cherche”, a-t-il dit.

“Ils sont où ? Jonny Wilkinson ? (ouvreur anglais de Toulon) On ne peut pas le prendre. (Luke) McAlister (ouvreur néo-zélandais de Toulouse) ? On ne peut pas le prendre. (Jonathan) Sexton (ouvreur irlandais) qui va arriver au Racing l‘année prochaine ? On ne peut pas le prendre”, a-t-il lancé sans que l‘on sache si cette phrase relevait d‘un humour grinçant ou de la pure élucubration.

“Il faut qu‘on trouve des joueurs. Si vous avez des bonnes idées, donnez les moi”, a-t-il ajouté

“RECONSTRUCTION”

Comme lors des défaites en Italie (23-18) et face au Pays de Galles (6-16), face à une Angleterre en chasse du Grand Chelem, la France s‘est délitée mentalement et physiquement à l‘heure de jeu et a perdu une rencontre qu‘elle aurait peut-être pu gagner.

“On est dans la reconstruction. Cinq joueurs étaient de la finale de la Coupe du monde. On a paniqué après l‘essai anglais en faisant un jeu de passes de 15 mètres. On aurait dû être plus patients”, a risqué Saint-André comme analyse.

“Les joueurs sont en phase d‘apprentissage et découvrent le haut niveau”, a-t-il ajouté pour expliquer le coup de mou de son équipe et ses 15 pertes de ballon.

Du coup, le chantier “des choses à améliorer” est plus ou moins cerné à la “finition” et la “discipline”.

“Il faut qu‘on trouve des solutions. On est dans la compétition. Quand on passe derrière au score, on se fait pourrir. C‘est un manque de patience et de vécu collectif ”, a-t-il dit.

“On sait les points faibles qu‘on a. On sait qu‘il faut trouver d‘autres joueurs. Il faut qu‘on les trouve pour la Coupe du monde 2015. La logique est aussi de gagner des matches pour avoir un peu plus de sérénité”.

Faute de réserves, les 23 Bleus annoncés pour l‘Irlande risquent fort de ressembler aux 23 présents en Angleterre dont le sélectionneur a pris la peine de souligner que certains n‘avaient pas démérité individuellement.

Christophe Samson a été “intéressant”, a-t-il dit, Yoann Huget “en progrès”, Wesley Fofana et Yoann Maestri ont montré “une maturité grandissante”.

“Une génération de grands joueurs est partie. Il faut reconstruire. Je savais qu‘on allait vivre des moments difficiles. On est dans ces moments difficiles. Je l‘assume”, a plaidé Saint-André. “L‘objectif est de gagner les deux derniers matches”.

Edité par Jean-Paul Couret

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below