Six Nations: Philippe Saint-André entre doutes et exaspération

dimanche 24 février 2013 16h31
 

par Mathieu Baratas

LONDRES (Reuters) - Philippe Saint-André a laissé percer de l'exaspération dimanche, au lendemain de la défaite du XV de France 23-13 à Twickenham, et de nombreux doutes sur les moyens de renverser le cours d'un Tournoi des six nations qui est déjà le pire depuis 1982.

Cette année-là les Bleus avaient déjà perdu leurs trois premiers matches.

En cas de défaites contre l'Irlande et l'Ecosse après celles face à l'Italie, Galles et l'Angleterre, le mauvais précédent pourrait être repoussé à 1957 et à la dernière cuillère de bois avec quatre défaites dans ce qui était alors le Tournoi des cinq nations.

"On est dans la difficulté", s'est lamenté à plusieurs reprises le sélectionneur-manager dimanche tout au long du traditionnel débriefing des lendemains de match.

Dans ces conditions, l'annonce du groupe de 23 joueurs pour aller en Irlande le 9 mars risque d'être repoussée de lundi à mardi.

Le staff des Bleus veut se donner davantage de temps pour avoir "une réflexion totale" sur les prestations des joueurs qui "savent ce qui a manqué", a dit Saint-André.

Au moment d'énoncer les possibles changements à apporter dans le groupe pour gagner un premier match dans le Tournoi 2013, le sélectionneur a laissé percer son exaspération.

"On manque de jeu au pied long. On le sait. Actuellement, on cherche des joueurs avec le profil de Traille qui joue 10-12-15 et qui a un coup de pied de 70 mètres. On les cherche", a-t-il dit.   Suite...

 
Philippe Saint-André a laissé percer de l'exaspération dimanche, au lendemain de la défaite du XV de France 23-13 à Twickenham, et de nombreux doutes sur les moyens de renverser le cours d'un Tournoi des six nations qui est déjà le pire depuis 1982. /Photo prise le 7 février 2013/REUTERS/Charles Platiau