24 février 2013 / 08:34 / il y a 4 ans

Six Nations: "bouffés sur nos erreurs", dit Philippe Saint-André

"Déçu mais pas abattu" après la troisième défaite d'affilée dans le Tournoi des six nations, le sélectionneur Philippe Saint-André (ici dans les tribunes de Twickenham) a regretté le manque de réalisme et l'indiscipline du XV de France face à l'Angleterre (23-13) samedi à Twickenham. /Photo prise le 23 février 2013/Eddie Keogh

par Mathieu Baratas

LONDRES (Reuters) - "Déçu mais pas abattu" après la troisième défaite d'affilée dans le Tournoi des six nations, le sélectionneur Philippe Saint-André a regretté le manque de réalisme et l'indiscipline du XV de France face à l'Angleterre (23-13) samedi à Twickenham.

"Les Anglais nous ont bouffé sur nos erreurs. On est très déçus mais on n'est pas abattus. Je crois qu'il y a avait beaucoup d'envie et de solidarité", a-t-il dit en conférence de presse.

"On a fait des bonnes choses pendant 60 minutes. On a su faire douter les Anglais. On a manqué de lucidité et de précision sur des ballons importants.

La France n'avait plus perdu trois matches d'affilée en début de Tournoi depuis plus de trente ans et cette série, qui suit celle victorieuse de la tournée de novembre, l'enfonce dans le doute, même si Saint-André a voulu relativiser.

"On avait quatre victoires d'affilée en novembre. On a trois défaites d'affilée mais je ne pense pas que l'équipe de France a fait un mauvais match", a souligné le sélectionneur.

"Il nous manque de l'efficacité depuis ces trois derniers matches dans nos temps forts. On a la mauvaise habitude de prendre des points dans les temps faibles."

Après une première mi-temps maîtrisée pour mener 10-9 grâce à un exploit de Wesley Fofana, auteur d'un slalom de 60 mètres pour éliminer cinq joueurs, les Bleus ont baissé de rythme dans les 20 dernières minutes face à des Anglais "pragmatiques".

"Il y a eu de la rébellion. On a été agressifs dans les zones de rucks et au plaquages. On a contesté. Beaucoup trop. On s'est fait pénalisé, beaucoup trop. Les matches de très haut niveau ne se jouent pas à grand chose. On a trop manqué de lucidité", a reconnu "PSA", sans toutefois avoir "rien à reprocher" aux joueurs.

"VOUS POUVEZ ME CRITIQUER"

Les deux pénalités ratées de Morgan Parra (40e et 43e), l'essai gag de Manu Tuilagi et une baisse de régime ont résumé la deuxième période des Bleus.

"Je ne commenterai pas le ruck et la décision d'accepter l'essai", a coupé Saint-André. "S'il ne voit pas (le hors-jeu Mako Vunipola), il y a les arbitres de touches. Ce sont les nouvelles directives. Je ne dirais pas plus."

Après les défaites en Italie (23-18) et face au Pays de Galles (6-16), c'est donc la première fois depuis 1982 que le XV de France débute par trois défaites.

"On est dans le dur. On n'a pas besoin de me dire que c'est le plus mauvais début de Tournoi. On le sait", a dit Saint-André. "Vous pouvez me critiquer, j'ai les épaules solides. On va continuer et on ne va rien lâcher."

Interrogé sur la suite du Tournoi et les deux dernières rencontres en Irlande et face à l'Écosse, Saint-André attend de la continuité, mais aussi une première victoire.

"On croit aux joueurs et en cette équipe. On va continuer. On a deux matches en Irlande et face à l'Ecosse pour gagner. On a besoin de gagner", a-t-il conclu.

Edité par Gregory Blachier

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below