Ligue 1: Beckham pourrait débuter contre l'OM, dit Ancelotti

samedi 23 février 2013 20h16
 

PARIS (Reuters) - David Beckham pourrait être titularisé dimanche contre l'OM à l'occasion de sa première apparition dans le groupe parisien en championnat, a déclaré samedi l'entraîneur du PSG, Carlo Ancelotti.

Le technicien italien a expliqué en conférence de presse qu'il avait déjà la composition de son équipe en tête mais a préféré la garder secrète à la veille de la principale affiche de la 26e journée.

"Peut-être qu'il commencera, parce qu'il est en condition de commencer", a-t-il répondu aux journalistes qui l'interrogeaient sur la possibilité d'une titularisation du milieu de terrain anglais âgé de 37 ans.

"S'il commence, peut-être qu'il peut jouer 60, 70 minutes", a-t-il ajouté, en précisant qu'une telle décision ne représentait pas de risque pour le joueur. "Il est en bonne condition", a-t-il insisté.

Le "Spice boy", qui n'a plus disputé de match depuis sa dernière apparition avec le Los Angeles Galaxy le 1er décembre, a eu besoin de quelques semaines de remise en forme, à Londres et en France, depuis la signature de son contrat fin janvier.

"Je ne suis pas surpris parce que je le connais bien. Il est toujours concentré, il travaille sérieusement tous les jours, il est très professionnel. Et il a beaucoup de qualités", a expliqué Carlo Ancelotti qui a côtoyé Beckham quelques mois au Milan AC.

"S'IL MÉRITE DE JOUER, IL JOUERA"

L'Italien s'est par ailleurs défendu d'obéir aux injonctions de ses dirigeants, qui voient en Beckham une chance de développer la marque PSG. Il a expliqué la possible entrée en jeu du milieu de terrain par des choix sportifs.

"Beckham est un joueur. S'il mérite de jouer, il jouera. S'il ne mérite pas de jouer, il ne jouera pas."   Suite...

 
David Beckham fait partie des vingt joueurs retenus dans le groupe parisien en vue du choc de la Ligue 1 contre l'OM, dimanche soir au Parc des Princes, où le PSG évoluera sans Thiago Silva ni Mamadou Sakho. /Photo prise le 13 février 2013/ REUTERS/Gonzalo Fuentes