F1: Williams présente ses ambitions et sa nouvelle monoplace

mardi 19 février 2013 13h41
 

(Reuters) - Williams a présenté mardi sa nouvelle monoplace sur le circuit de Barcelone, là où l'écurie avait remporté une course l'an dernier, caressant l'espoir d'un retour au sommet de la Formule Un.

Dernière des 11 écuries à dévoiler sa nouvelle voiture, Williams espère que la FW35 fera mieux que la FW34 qui avait permis au Vénézuélien Pastor Maldonado de gagner le Grand Prix d'Espagne en mai. Il s'agissait de la première victoire de Williams depuis près de huit ans.

"Je suis satisfait des performances que nous avons été capables de réaliser avec cette voiture", a déclaré le directeur technique Mike Coughlan à propos des premiers essais sur le circuit de Catalogne. "C'est une meilleure Formule Un, plus élaborée que la FW34."

Avec neufs titres mondiaux, Williams est le deuxième constructeur le plus titré de l'histoire de la F1, mais l'écurie ne s'est classée que huitième l'an dernier.

Son fondateur, Frank Williams, espère retrouver le chemin de la victoire.

"Il nous faudra attendre jusqu'au prix d'Australie pour voir vraiment ce que nous valons, mais nous pensons que c'est un pas en avant par rapport à la voiture de l'an dernier, qui était aussi un véhicule très compétitif.

"Williams a été plusieurs fois au sommet au cours des 30 dernières années. C'est la nature de notre sport d'avoir des hauts et des bas, mais lorsque nous sommes en bas, nous luttons pour revenir.

"J'espère qu'avec l'équipe que nous avons en place actuellement (...) nous serons en position de rivaliser avec les tous meilleurs."

Pastor Maldonado aura cette saison un nouvel équipier, le Finlandais Valtteri Bottas, qui concourra pour la première année en Grand Prix.

Alan Baldwin; Corentin Dautreppe pour le service français, édité par Tangi Salaün

 
Williams a présenté mardi sa nouvelle monoplace sur le circuit de Barcelone, là où l'écurie avait remporté une course l'an dernier, caressant l'espoir d'un retour au sommet de la Formule Un. /Photo prise le 19 février 2013/REUTERS/Albert Gea