Football: Arsène Wenger, face-à-face tendu avec la presse

lundi 18 février 2013 17h48
 

par Martyn Herman

LONDRES (Reuters) - A la veille d'un huitième de finale compliqué pour son club d'Arsenal face au Bayern Munich, Arsène Wenger a également dû faire face lundi à la rumeur qui lui prête une prolongation de deux ans du contrat qui le lie au club londonien.

L'entraîneur français est apparu irrité lors d'une conférence de presse au camp d'entraînement d'Arsenal, répondant aux questions avec un mélange de sarcasme et d'agressivité.

Il a par ailleurs refusé de parler des mérites du Bayern Munich, solidement accroché en tête de la Bundesliga.

Interrogé sur l'information d'un journal faisant état d'un nouveau contrat, Arsène Wenger a répondu : "Ce n'est pas la bonne information.

"Je pense qu'en travaillant pendant 16 ans en Angleterre, je mérite un peu plus de crédit qu'une mauvaise information, qui n'a qu'une intention, celle de nuire", a déclaré le technicien de 63 ans, fixant un journaliste d'un oeil noir.

"Si ce sont de bonnes informations, d'accord, mais là c'est une mauvaise information."

Interrogé sur la défaite d'Arsenal samedi en FA Cup contre Blackburn, qui évolue en deuxième division, Arsène Wenger a de nouveau perdu son sang-froid.

"C'est une conférence d'avant-match concernant la Ligue des Champions", a-t-il déclaré. "S'il pouvait y avoir quelques questions à propos du match, ce serait bien."   Suite...

 
A la veille d'un huitième de finale de Ligue des champions compliqué pour son club d'Arsenal face au Bayern Munich, Arsène Wenger a également dû faire face lundi à la rumeur qui lui prête une prolongation de deux ans du contrat qui le lie au club londonien. /Photo prise le 18 février 2013/REUTERS/Eddie Keogh