Deux anciens dirigeants du football chinois interdits d'exercer

lundi 18 février 2013 14h52
 

PEKIN (Reuters) - Deux anciens dirigeants du football chinois ont été radiés à vie après avoir été emprisonnés en juin pour corruption, tandis que le Shanghai Shenhua a écopé de plusieurs points de pénalité pour la prochaine saison, indique lundi l'agence officielle Chine Nouvelle.

Nan Yong, ancien numéro un du football chinois, a été condamné à 10 ans et demi de prison pour avoir accepté des pots-de-vin d'une valeur totale de 1,48 million de yuans (environ 180.000 euros). Son prédécesseur, Xie Yalong, a écopé de la même peine et a également été condamné à une amende d'environ 24.000 euros.

Au total, 58 personnes, parmi lesquelles l'ancien arbitre de Coupe du monde Lu Jun et quatre joueurs de l'équipe nationale, ont été sanctionnées par une commission disciplinaire de l'Association du football chinois (CFA).

Ces sanctions interviennent après une enquête de trois ans pour lutter contre la corruption dans le sport.

Le Shanghai Shenhua, ancien club de Didier Drogba et de Nicolas Anelka, a été condamné à une amende d'un million de yuans et à six points de pénalité la saison prochaine pour avoir truqué un match lors de la saison 2003.

Le club a également été déchu du titre qu'il avait remporté cette année-là.

Tom Pilcher; Corentin Dautreppe pour le service français, édité par Julien Prétot