Ligue 1: chute du PSG à Sochaux, réveil de Lyon à Bordeaux

dimanche 17 février 2013 23h47
 

PARIS (Reuters) - Une fois n'est pas coutume, le Paris Saint-Germain a perdu dimanche sur la pelouse de Sochaux (3-2) en clôture de la 25e journée de Ligue 1 et apporté la démonstration qu'il n'était pas si invincible qu'il en avait l'air.

Le PSG n'avait plus perdu le moindre match depuis un déplacement raté à Nice le 1er décembre et venait de signer une victoire de prestige à Valence, mardi, en huitièmes de finale de la Ligue des champions (2-1).

Dominateurs contre l'une des meilleures équipes d'Espagne, les joueurs de Carlo Ancelotti ont cette fois-ci été dominés, avec une équipe de départ quasiment inchangée, par des Sochaliens très joueurs.

Avec un compteur bloqué à 51 points, le PSG n'a plus que trois longueurs d'avance sur Lyon, qui a écrasé Bordeaux 4-0 dans l'après-midi, et cinq sur l'Olympique de Marseille, à une semaine du "Clasico" au Parc des Princes.

Preuve que les Zlatan Ibrahimovic et Ezequiel Lavezzi ont peiné tout au long de la soirée, les deux buts parisiens ont été inscrits par les défenseurs centraux Alex (29e) et Mamadou Sakho, bien aidé par la déviation d'un Sochalien (76e).

Et les deux buts ont été marqués à la suite d'un corner. A l'inverse, les Sochaliens ont marqué trois fois au bout d'actions de jeu, par Sébastien Roudet (36e), Giovanni Sio (54e) et Cédric Bakambu (54e).

Pour marquer, Sébastien Roudet a dû faire un sprint sur toute la longueur du terrain avant de recevoir le ballon sur une passe de Ryad Boudebouz et de déclencher une frappe croisée qui a trompé le gardien Salvatore Sirigu.

Le même Sébastien Roudet a délivré sur le deuxième but une passe à Giovanni Sio qui jouait là son premier match depuis son arrivée en prêt de Wolfsburg.

"Sochaux mérite sa victoire", a reconnu le milieu de terrain parisien Blaise Matuidi au micro de Canal +. "Ce soir, c'est tout le monde qui a failli."   Suite...

 
Zlatan Ibrahimovic sur la pelouse du stade Bonal, à Sochaux. Dominé de bout en bout, le Paris Saint-Germain a perdu dimanche 3-2 en clôture de la 25e journée de Ligue 1 et apporté la démonstration qu'il n'était pas si invincible qu'on voulait bien le dire. /Photo prise le 17 février 2013/REUTERS/Jean-Marc Loos