Ligue 1: Lyon remet les pendules à l'heure

dimanche 17 février 2013 16h45
 

PARIS (Reuters) - L'Olympique Lyonnais a remis les pendules à l'heure en championnat dimanche en allant corriger Bordeaux 4-0 à Chaban-Delmas et en reprenant du même coup la deuxième place du classement de Ligue 1.

Battu trois fois au mois de février, à deux reprises en L1 et une fois cette semaine en Ligue Europa, les hommes de Rémi Garde ont fait montre d'orgueil pour récupérer leur place de dauphin subtilisée samedi par Marseille, vainqueur sur le fil de Valenciennes (1-0).

A la faveur de ce résultat et en attendant le match de clôture de la 25e journée entre Sochaux et le PSG, l'OL compte 48 points, soit trois longueurs de retard sur le leader parisien et deux de plus que l'OM.

Bordeaux est neuvième avec 38 unités.

"C'est vrai qu'on a eu une première période assez poussive. On a essayé de très bien défendre. Mais la victoire est méritée, on a marqué quatre fois", a réagi au micro de beIN Sport l'un des buteurs du jour, Gueïda Fofana.

"On a confirmé ce soir que l'état d'esprit était retrouvé", a ajouté le milieu de terrain lyonnais.

Les Lyonnais ont ouvert le score au quart d'heure de jeu sur leur première véritable occasion. Idéalement lancé dans la profondeur par Bafétimbi Gomis, Clément Grenier a pu tromper de près Cédric Carrasso d'un plat du pied droit assuré.

Dominateurs dans la possession du ballon mais stériles en attaque, les Bordelais ont cédé une deuxième fois à la 65e minute sur une belle frappe en lucarne décochée aux abords de la surface par Fofana.

Juste avant d'entrer dans le dernier quart d'heure, le revenant Julien Faubert a offert la balle du 3-0 en déséquilibrant dans la surface de réparation Fofana, une faute synonyme de penalty.   Suite...

 
Duel aérien entre le Bordelaus Henri Saivet (à gauche) et le Lyonnais Dejan Lovren, dimanche au stade Chaban-Delmas. L'OL a remis les pendules à l'heure en championnat dimanche en allant corriger Bordeaux 4-0 en Gironde et en reprenant du même coup la deuxième place du classement de Ligue 1, que Marseille lui avait subtilisée la veille. /Photo prise le 17 février 2013/REUTERS/Régis Duvignau