February 14, 2013 / 11:59 AM / 4 years ago

Top 14: Toulon et Toulouse à l'épreuve du doublon

3 MINUTES DE LECTURE

par Jean-Paul Couret

PARIS (Reuters) - La deuxième journée de doublon Top 14-Tournoi des Six Nations offre un terrain favorable aux surprises, en particulier lors du Toulouse-Perpignan de vendredi soir et du Toulon-Montpellier de samedi.

Le week-end dernier déjà, pendant que le XV de France se faisait écharper par le Pays de Galles, les matches de championnat sans internationaux ont tourné à la déconfiture des favoris Toulon, Clermont et Toulouse face au triomphe des "petits" Mont-de-Marsan, Bordeaux-Bègles et Agen.

Cette fois, outre les rencontres de prestige des deux favoris rouge et noir, une place de sixième et de barragiste sera en jeu samedi entre Grenoble et le Racing-Métro, ex aequo avec 42 points, qui recevront respectivement Agen et Bayonne.

Le Stade Français accueillera l'Union Bordeaux-Bègles et Biarritz affrontera Castres dans le dernier match en soirée.

Au même moment, 23 internationaux seront privés de terrain et confinés à Marcoussis où le XV de France se rassemble samedi pour une semaine de préparation à la rencontre Angleterre- France à Twickenham.

Le Stade Toulousain sera le plus affecté par ce tribut payé au XV de France avec ses sept internationaux, dont une troisième ligne complète : Thierry Dusautoir-Louis Picamoles-Yannick Nyanga.

Clermont sera privé de cinq des siens, dont une première ligne complète : Vincent Debaty-Benjamin-Kayser-Thomas Domingo.

Quatre autres clubs seront touchés : le Racing (quatre joueurs) Toulon (trois) Castres (deux) et Perpignan (un).

"Choses Magnifiques"

Bien des cartes en seront brouillées.

En temps normal, Clermont n'aurait pas eu grand-chose à craindre de la venue de Mont-de-Marsan, lanterne rouge, sur son stade Marcel-Michelin où les Jaunards sont invaincus depuis le 21 novembre 2009 toutes compétitions confondues.

La victoire des Montois 32-14 sur Grenoble, celle d'Agen 22-9 sur Toulouse, les 41 points infligés par Bordeaux-Bègles à Toulon et la victoire 12-6 du Racing sur Clermont ont montré le week-end dernier que rien n'était acquis.

Guy Novès, manager de Toulouse et Mourad Boudjellal, président de Toulon, ont été les premiers à le reconnaître. Ni l'un ni l'autre ne grincent des dents pourtant contre les sacrifices exigés par le XV de France.

Mourad Boudjellal se réjouit à la pensée des "choses magnifiques" qui attendent son équipe en Top 14 et en Coupe d'Europe. Même s'il note que Toulouse jouera avec "un bras attaché dans le dos", Guy Novès proclame lui que "la priorité c'est l'équipe de France".

Edité par Gilles Trequesser

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below