Ligue des champions: le PSG repart de Valence légèrement frustré

mercredi 13 février 2013 07h51
 

par Olivier Guillemain

VALENCE, Espagne (Reuters) - Malgré la satisfaction d'avoir réalisé un bon coup mardi soir à Valence (2-1), le PSG a pesté contre l'arbitre de ce huitième de finale aller de Ligue des champions qui lui a refusé un but, injustement à son goût, puis exclu Zlatan Ibrahimovic.

Le premier fait de jeu litigieux a eu lieu à la 72e minute lorsque que Clément Chantôme a été signalé à tort en position de hors-jeu.

Si le but avait été accordé, le PSG aurait alors mené 3-0 et n'aurait peut-être pas connu une fin de match aussi mouvementée. Le PSG a encaissé un but à la 90e minute et fini à dix après l'exclusion d'Ibrahimovic pour une série de gestes jugés dangereux.

"Concernant l'arbitrage, je peux comprendre que l'arbitre n'ait pas vu que la passe en retrait pour Clément Chantôme ait été faite par un Valencian", a estimé le directeur sportif parisien, Leonardo.

"Ce qui me gêne, c'est l'expulsion d'Ibra. Il est grand, il a une certaine étiquette. Du coup, c'est rouge direct", a-t-il poursuivi.

Conscient que l'attaquant suédois manquera automatiquement le match retour au Parc des Princes, le 6 mars prochain, Leonardo a plaidé pour une certaine clémence de l'UEFA au moment de se prononcer sur la durée de la suspension d'Ibrahimovic.

RAMI BLUFFÉ PAR LE PSG

"J'espère qu'en revoyant les images, on se rendra compte que c'est une faute normale. Après c'est vrai qu'il lève le pied mais au départ il y a une faute sur lui", a avancé le Brésilien.   Suite...

 
Malgré la satisfaction d'avoir réalisé un bon coup mardi soir à Valence (2-1), le PSG a pesté contre l'arbitre de ce huitième de finale aller de Ligue des champions qui lui a refusé un but, injustement à son goût, puis exclu Zlatan Ibrahimovic. /Photo prise le 12 février 2013/ REUTERS/Heino Kalis