Ligue des champions: le PSG la joue sérieuse à Valence

lundi 11 février 2013 19h55
 

par Olivier Guillemain

VALENCE, Espagne (Reuters) - Dix sept-ans après son dernier match de Ligue des champions à élimination directe, le PSG ne veut surtout pas manquer son huitième de finale à Valence et a promis lundi d'y mettre toute l'application nécessaire, quitte à jouer les élèves un peu trop sérieux.

"Ce moment est très important pour le club, pour l'équipe. Mais il ne faut pas penser à cela. Il faut faire un bon match, obtenir un bon résultat ici pour être serein au retour", a expliqué en conférence de presse l'attaquant Ezequiel Lavezzi.

En France comme en Espagne, le PSG fait figure de grand favori de cette rencontre mais pour l'international argentin, hors de question de céder à un quelconque excès de confiance.

"Au sein de l'équipe, personne ne pense qu'on est favori. Valence joue très bien et a une grande expérience européenne. Les matches, il faut les jouer avant de parler", a souligné l'ancien joueur de Naples arrivé cet été à Paris.

"Valence va démarrer très fort dès le début. Il faudra être très attentif, ne pas se poser de questions et jouer. Dans un match comme celui-là, on n'a pas droit à l'erreur. Si tu te rates, tu es dehors."

Pour Carlo Ancelotti, qui connaît la Ligue des champions par coeur pour l'avoir remportée deux fois en tant que joueur et deux autres en tant qu'entraîneur, il s'agira de rester concentré et de ne pas trop gamberger à l'heure de fouler la pelouse de Mestalla.

"L'expérience compte dans ce genre de compétition mais tous les joueurs savent ce qu'ils doivent faire", a-t-il dit.

"La Ligue des champions, c'est particulier pour tout le monde. Il y a beaucoup de pression et pour jouer ce type de match, il faut avoir du caractère et de la personnalité", a poursuivi le technicien italien.   Suite...

 
L'attaquant parisien Ezequiel Lavezzi (à gauche) et l'entraîneur du PSG Carlo Ancelotti lors d'une conférence de presse à Valence, lundi. Dix sept-ans après son dernier match de Ligue des champions à élimination directe, le PSG ne veut surtout pas manquer son huitième de finale mardi à Valence et a promis d'y mettre toute l'application nécessaire, quitte à jouer les élèves un peu trop sérieux. /Photo prise le 11 février 2013/REUTERS/Heino Kalis