Football: Sissoko veut aller de l'avant

lundi 4 février 2013 20h52
 

par Gregory Blachier

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Moussa Sissoko a grandi depuis ses premiers pas en équipe de France et entend bien le montrer, dès mercredi contre l'Allemagne, comme il le fait depuis dix jours à Newcastle où il a brillé pour ses débuts en Premier League.

Transféré cet hiver de Toulouse, le milieu de terrain évolue désormais dans un championnat qu'il juge être fait pour lui et où il a frappé fort d'emblée : une passe décisive contre Aston Villa puis un doublé contre Chelsea, pour une victoire 3-2.

Déjà à sa place en équipe de France, comme il l'avait montré en faisant une entrée très convaincante en Espagne mi-octobre, il a l'intention de s'installer, trois ans après ses débuts, en octobre 2009.

"Je me sens très bien, beaucoup mieux que lors de mes premières apparitions en bleu", a dit le joueur de 23 ans aux six sélections.

"La première fois que je suis venu, j'étais vachement jeune, très timide, je n'osais pas faire certaines choses que je fais maintenant. Je me sens plus important, j'ai plus d'expérience."

Le temps de la découverte révolu, Moussa Sissoko veut donc être en Bleu celui qu'il est déjà en club : "J'essaie de dribbler, de jouer sur mes qualités. Si on m'appelle c'est pour apporter un plus."

Didier Deschamps ne le fera sans doute pas jouer en meneur de jeu, derrière l'attaquant, poste qu'il a occupé avec bonheur pour ses deux premières sorties avec Newcastle.

"Sissoko, c'est un numéro dix maintenant !", s'est amusé le sélectionneur, qui a ensuite évoqué la réussite du joueur dont les velléités de départ avaient entraîné une mise à l'écart temporaire à Toulouse.   Suite...

 
L'Espagnol Sergio Ramos face à Moussa Sissoko (11). Sissoko a grandi depuis ses premiers pas en équipe de France et entend bien le montrer, dès mercredi contre l'Allemagne, comme il le fait depuis dix jours à Newcastle où il a brillé pour ses débuts en Premier League. /Photo prise le 16 octobre 2012/REUTERS/Juan Medina