Six Nations: l'Angleterre débute bien face à l'Ecosse

samedi 2 février 2013 20h05
 

par Mitch Phillips

LONDRES (Reuters) - L'Angleterre, étiquetée favorite du Tournoi des Six Nations, n'a pas manqué ses débuts samedi en battant l'Ecosse 38-18 sur sa pelouse de Twickenham.

En confiance depuis leurs succès historique face aux All Blacks (38-21) en novembre, les Anglais ont bâti leur succès sur une très grosse possession du ballon, un jeu offensif ambitieux et une puissance physique impressionnante.

"Nous avons joué avec de la vitesse et beaucoup de rythme et je pense que l'intensité était bonne", a déclaré l'ouvreur Owen Farrell, désigné homme du match, au micro de la BBC.

Surpris par le premier essai écossais du néo-capé Sean Maitland, tout juste débarqué de Nouvelle-Zélande, dès la 10e minute, les Anglais sont revenus grâce à une domination de tous les instants dans les rucks et l'efficacité de leur buteur Owen Farrell, auteur de quatre pénalités en première période.

"C'est important de marquer régulièrement des points. Les gars gagnent des pénalités et ça donne envie de les récompenser en marquant les points au pied", a souligné Farrell, auteur de 18 points.

L'essai en force de l'ailier Chris Ashton à la 31e minute, transformé par Farrell, a permis aux hommes de Stuart Lancaster de creuser l'écart à la pause (19-11) face à un XV du Chardon réduit à deux pénalités de Greig Laidlaw.

En seconde période, les joueurs du XV de la Rose ont accéléré et multiplié les passes au contact pour transpercer à deux reprises la défense par le centre débutant Billy Twelvetrees (43e) et le deuxième ligne Geoff Parling (53e).

L'essai de 80 mètres de l'arrière Suart Hogg (71e) est venu récompenser la volonté de jouer des Ecossais qui savaient depuis longtemps qu'ils allaient repartir de Londres sans la Calcutta Cup, comme lors des trente dernières années.   Suite...

 
Essai de l'Anglais Chris Ashton contre l'Ecosse sur la pelouse de Twickenham. L'Angleterre, étiquetée favorite du Tournoi des Six Nations, s'est imposée 38-18. /Photo prise le 2 février 2013/REUTERS/Stefan Wermuth