Premier League: QPR tiennent Manchester City en échec

mardi 29 janvier 2013 23h31
 

LONDRES (Reuters) - Manchester City n'a pas réussi à trouver la faille dans la défense d'une courageuse équipe des Queens Park Rangers mardi, concédant un nul 0-0 chez la lanterne rouge de Premier League.

Les champions d'Angleterre en titre ont réduit à quatre points leur retard sur Manchester United, leader du classement, mais cette soirée frustrante pourrait coûter cher aux hommes de Roberto Mancini, qui ont touché la barre par Pablo Zabaleta en première période.

United, qui compte 56 points contre 52 à son rival et voisin, joue mercredi à domicile contre Southampton et portera son avance en tête à sept points après 24 journées en cas de victoire.

A Birmingham, la saison noire d'Aston Villa s'est poursuivie pour le plus grand plaisir de l'équipe la plus française de Premier League, Newcastle, victorieuse 2-1.

Papiss Cissé a ouvert le score pour les Magpies sur un service de l'une des recrues de l'hiver, l'ex-Toulousain Moussa Sissoko.

Yohan Cabaye, d'une magnifique frappe à l'entrée de la surface, s'est chargé de donner deux buts d'avance à Newcastle qui alignait au coup d'envoi, outre Sissoko, deux autres ex-pensionnaires de Ligue 1 avec Yoan Gouffran et Mathieu Debuchy.

L'ex-Montpelliérain Mapou Yanga-Mbiwa est entré en seconde période pour renforcer une équipe de Newcastle qui a longtemps dû défendre une avance d'un petit but après la réduction du score de Christian Benteke sur pénalty à la 49e minute.

Newcastle est 15e avec 24 points, quatre de mieux que sa victime du soir qui est désormais relégable puisque Wigan lui est passé devant grâce à son nul 2-2 à Stoke City.

Justin Palmer, Gregory Blachier pour le service français

 
James Milner, de Manchester City (à droite) aux prises avec Estaban Granero, des Queens Park Rangers, mardi à Londres. Les Citizens ne sont pas parvenus à trouver la faille dans la défense de leurs courageux adversaires du jour, pourtant lanternes rouges de Premier League, concédant un nul 0-0. /Photo prise le 29 janvier 2013/REUTERS/Stefan Wermuth