Six Nations: Saint-André entretient le suspense avant le Tournoi

mardi 29 janvier 2013 17h20
 

par Jean-Paul Couret

MARCOUSSIS, Essonne (Reuters) - Le XV de France est entré mardi dans la préparation du Tournoi des Six Nations avec deux grands points d'interrogation sur la composition de la troisième ligne et de la ligne de trois-quarts qui joueront contre l'Italie, dimanche, à Rome.

Ainsi en a voulu le mode de fonctionnement adopté plus ou moins de bon gré par le manager-sélectionneur Philippe Saint-André et ses adjoints, Yannick Bru et Patrice Lagisquet.

La campagne a commencé sur un faux rythme.

Il y a d'abord eu trois jours de stage à 33 largement axés sur la récupération, samedi, dimanche et lundi matin puis une séance d'opposition en conditions de match.

Puis est venue l'heure des décisions. Enfin presque.

La rencontre avec la presse n'était même pas officiellement prévue et Saint-André, assis sur un tabouret dans l'amphithéâtre de Marcoussis, a semblé un peu mal à l'aise, comme s'il était encore ébranlé par le fait d'avoir dû faire des "choix" qu'il a reconnus "difficiles".

Le plus symbolique concernait la troisième ligne et le possible retour de Thierry Dusautoir après deux tournées d'absence, en juin et en novembre, et après sa déchéance du rôle de capitaine au profit de Pascal Papé. Il n'a pas été fait.

Saint-André a contourné le problème en portant le groupe de 23 à 24 joueurs - un troisième ligne de plus qui devra être à son tour renvoyé mercredi soir.   Suite...

 
Le sélectionneur du XV de France, Philippe Saint-André. Les Bleus sont entrés mardi dans la préparation du Tournoi des Six Nations avec deux grands points d'interrogation sur la composition de la troisième ligne et de la ligne de trois-quarts qui joueront contre l'Italie, dimanche, à Rome. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes