Ligue 1: la première place s'éloigne un peu pour l'OM

lundi 28 janvier 2013 07h43
 

par Simon Carraud

PARIS (Reuters) - Le week-end de la 22e journée de Ligue 1 a coûté cher à l'Olympique de Marseille qui a non seulement concédé un match nul difficile à digérer (2-2) contre Rennes samedi, mais a en plus perdu du terrain sur le Paris Saint-Germain et Lyon.

Les Marseillais ont désormais trois points de retard sur les deux co-leaders et, compte tenu de leur piètre différence de buts, ils n'ont aucune chance de les déloger dans une semaine. Même en cas de concours de circonstances favorable.

Le déplacement en Bretagne avait pourtant suivi un scénario quasi idéal jusqu'à deux minutes de la fin du temps réglementaire. Les deux frères Ayew, André puis Jordan, ont marqué à tour de rôle, si bien que l'OM a mené 2-1.

Mais Romain Alessandrini a marqué au plus mauvais moment pour l'OM, avec l'aide du gardien Steve Mandanda. La bourde de la doublure d'Hugo Lloris chez les Bleus a aussitôt profité au milieu de terrain rennais, en partie formé à Marseille.

Les Marseillais commencent à prendre l'habitude de ces coups de théâtre de dernière minute. Le week-end précédent, ils avaient battu Montpellier 3-2 grâce à un but d'André-Pierre Gignac dans les toutes dernières minutes.

"Souvent, on critique notre Ligue 1, (on critique) les matches qui sont offerts aux spectateurs. Ce soir, on a vu un vrai match de Ligue 1", s'est consolé l'entraîneur de l'OM, Elie Baup, bonnet vissé sur la tête en conférence de presse.

"Il y avait deux équipes qui avaient la volonté et l'envie de jouer, d'aller de l'avant, de marquer des buts. Même si sur le résultat, je suis déçu pour nos joueurs, pour le fait qu'on a mené à la 88e et qu'on aurait pu prendre les trois points."

Lancés à toute allure, le PSG et Lyon n'ont aucune intention d'attendre l'OM en chemin. Les deux clubs l'ont encore montré ce week-end en gagnant chacun de leur côté, contre Valenciennes pour les Lyonnais (2-0), contre Lille pour les Parisien (1-0).   Suite...

 
Le Marseillais André-Pierre Gignac. Le week-end de la 22e journée de Ligue 1 a coûté cher à l'Olympique de Marseille qui a non seulement concédé un match nul difficile à digérer (2-2) contre Rennes samedi, mais a en plus perdu du terrain sur le Paris Saint-Germain et Lyon. /Photo prise le 26 janvier 2013/REUTERS/Stephane Mahé