Open d'Australie: Djokovic et Murray partis pour régner

samedi 26 janvier 2013 15h46
 

par Eric Salliot

PARIS (Reuters) - La finale de l'Open d'Australie dimanche entre Novak Djokovic et Andy Murray, remake du dernier US Open, marque une nouvelle ère pour le tennis à un moment où l'étoile Roger Federer semble pâlir - le Suisse n'a atteint que deux finales sur les douze derniers tournois majeurs - et où le retour de Rafael Nadal se fait attendre.

Pour Guy Forget, ancien capitaine de l'équipe de France présent à Melbourne, l'affiche de la finale au Melbourne Park est révélatrice de la hiérarchie mondiale.

"L'avenir, c'est eux ! Novak Djokovic, Andy Murray et probablement Rafael Nadal lorsqu'il sera remis sur pied", estime l'actuel directeur du tournoi de Paris-Bercy.

"Roger Federer est toujours de ce niveau-là. Mais on sait bien qu'un moment donné lorsque le match va s'éterniser, il y a des petites baisses de tension et c'est deux ou trois points qui vous échappent. Et c'est comme ça qu'on perd un set", poursuit Forget.

"Le décor est planté, et on risque de retrouver très souvent Djokovic et Murray aux avant-postes cette saison."

Les deux rivaux, tous deux âgés de 25 ans, ont amené leur sport à une dimension physique de plus en plus pointue. L'an passé, leur demi-finale à Melbourne avait duré près de cinq heures. Novak Djokovic avait arraché la décision mais Guy Forget trouve que les progrès de l'Écossais sont évidents.

"IL A FRANCHI UN CAP"

Il les attribue principalement à Ivan Lendl, coach de Murray depuis treize mois.   Suite...

 
Le Serbe Novak Djokovic (à gauche) et le Britannique Andy Murray se retrouvent dimanche en finale de l'Open d'Australie, nouvel épisode d'une rivalité à la tête du tennis mondial qui semble partie pour durer. /Photo prise le 14 octobre 2012/REUTERS/Aly Song