Ligue 1: Rennes ne veut pas se laisser distraire

vendredi 25 janvier 2013 19h43
 

par Pierre-Henri Allain

RENNES (Reuters) - Après des débuts calamiteux en L1 -quatre défaites en cinq matches- Rennes va beaucoup mieux et peut prétendre jouer les perturbateurs dans le groupe de tête du championnat, tâche que le club s'efforcera d'accomplir dès ce samedi en recevant Marseille, troisième, qui le devance de six points au classement.

Cinquième à égalité de points (35) avec Nice, quatrième et juste devant Lorient, Rennes gardera toutefois en tête au cours des prochaines semaines l'objectif numéro un de la saison: remporter la Coupe de la Ligue en avril dans la finale qui l'opposera à Saint-Etienne.

L'objectif est d'autant plus crucial que le Stade Rennais, battu en finale de la Coupe de France en 2009 par Guingamp et piteusement éliminé par Quevilly en demi-finale l'an passé, n'a décroché aucun trophée depuis 1971.

"Les souvenirs des défaites contre Guingamp et Quevilly ne seront effacés que lorsque l'on aura gagné quelque chose ", lâche le défenseur latéral Romain Danzé.

Lorsqu'on lui demande les raisons d'une telle disette alors que depuis plusieurs saisons Rennes est solidement ancré dans le haut du tableau en championnat, le joueur, formé au club, se montre aussi perplexe que les observateurs.

"Cela fait sept ans que je suis professionnel et sept ans que l'on me pose la même question", soupire t-il. "Si j'avais la réponse... ".

Romain Danzé n'en est pas moins convaincu que le grand jour où le signe indien sera vaincu, se rapproche.

"Saison après saison, on est toujours là, toujours dans la course et plus le club jouera des finales et des matchs très importants mieux il saura les gérer", se rassure-t-il. "Il y a un moment où, avec l'expérience, ça va passer, c'est obligé."   Suite...

 
Le défenseur latéral rennais, Romain Danzé. Après des débuts calamiteux en L1 -quatre défaites en cinq matches- le Stade rennais va beaucoup mieux et peut prétendre jouer les perturbateurs dans le groupe de tête du championnat, tâche que le club s'efforcera d'accomplir dès ce samedi en recevant Marseille, troisième, qui le devance de six points au classement. /Photo d'archives/ REUTERS/Stéphane Mahé