COR: Open d'Australie: Murray et Federer solides au poste

lundi 21 janvier 2013 15h27
 

Corrige confrontations Tsonga-Federer, § 8

par Eric Salliot

MELBOURNE (Reuters) - Après l'émotion engendrée par l'extraordinaire marathon entre Novak Djokovic et Stanislas Wawrinka, la huitième journée de l'Open d'Australie, lundi à Melbourne, est apparue bien fade avec les qualifications aisées des favoris du tournoi.

Conscient du danger que représentait Milos Raonic, tête de série n°13, Roger Federer, deuxième mondial, a livré un véritable récital pour se défaire de son adversaire 6-4 7-6 6-2 en une heure 53.

L'an passé, le Canadien avait failli le battre à deux reprises, à Madrid et à Halle, mais sur la Rod Laver Arena, malgré 19 aces, le jeune joueur a été surclassé, ne se créant pas la moindre balle de break sur la mise en jeu du Suisse, 31 ans et plus que jamais alerte.

"A Madrid, les conditions étaient dingues avec un rebond incroyablement élevé et à Halle, sur le gazon, les échanges avaient été rapides", a souligné Federer.

Le Suisse a ainsi assuré sa participation à son 35e quart de finale de Grand Chelem consécutif - pour 39 au total. Une série faramineuse qu'il poursuivra face au Français Jo-Wilfried Tsonga, tête de série n°7.

Tsonga a remporté un choc fratricide décevant face à Richard Gasquet, n°9, Après être revenu à une manche partout, l'Héraultais a très vite lâché prise et s'est incliné 6-4 3-6 6-3 6-2.

"Avec Roger Rasheed, l'objectif était de franchir la première semaine sans trop de problèmes et arriver sur la seconde pour aller chercher un exploit. J'en ai encore dans le moteur", a assuré Jo-Wilfried Tsonga, qui ne savait pas encore qu'il affronterait le Suisse.   Suite...

 
L'Écossais Andy Murray s'est imposé lundi facilement face à Gilles Simon, lors des huitièmes de finale de l'Open d'Australie 6-3 6-1 6-3 en une heure 35. /Photo prise le 21 janvier 2013/REUTERS/Tim Wimborne