Tennis: Tsonga contre Gasquet, le choc tricolore

dimanche 20 janvier 2013 12h41
 

MELBOURNE (Reuters) - Cinq ans après une confrontation qui avait marqué l'histoire du tennis français, Jo-Wilfried Tsonga (tête de série n°7) et Richard Gasquet (n°9) se retrouveront à nouveau lundi en huitième de finale de l'Open d'Australie, dans la même Rod Laver Arena.

Une affiche pour le moins relevée pour les Tricolores. Jamais, en effet, un match n'a opposé deux Français membres du Top 10 dans un tournoi du Grand Chelem.

La rencontre de 2008 avait fait très mal à Richard Gasquet. Installé dans le Top 10, l'Héraultais avait été la quatrième victime de Tsonga, alors 38e mondial et lancé comme une balle vers sa première finale de Grand Chelem.

"Ca avait été difficile de perdre en quatre sets (6-2 6-7 7-6 6-3, NDLR), se souvient Richard Gasquet. J'étais bien dans mon tennis, j'étais 8e mondial, j'étais favori. Tout est parti un peu de là, on peut parler de bascule. Après, il a été plus fort, il est monté jusqu'à la cinquième place."

La véritable passation de pouvoir, en termes de classement, a eu lieu quelques mois plus tard, le 20 octobre 2008. Mais pour le Manceau, le caractère national était relégué au second plan.

"A l'époque, je voyais la possibilité d'aller en quart de finale, je ne mettais pas de frein. C'était amusant d'être confronté à Richard. Chez les jeunes, il ridiculisait des joueurs qui faisaient deux têtes de plus que lui."

Aujourd'hui, Jo-Wilfried Tsonga ne voit plus que le talent de son compatriote. "Il était considéré comme un petit Mozart très jeune mais pour moi, il est plus 'Mozart' aujourd'hui, a argumenté Jo-Wilfried Tsonga. Disons que la musique classique est devenue plus 'carrée'. Il maîtrise mieux son tennis. C'est moins 'freestyle', quoi! Alors que moi, ça l'est encore parfois un peu. C'est encore les tambours du Bronx."

Alors que les Tricolores s'étaient affrontés sept fois en deux ans (4-3 pour Gasquet, NDLR), ils se sont évités depuis un match à Tokyo, en octobre 2009.

Richard Gasquet peut voir dans ces retrouvailles un signe du destin. Depuis le début de sa carrière, il a bloqué à treize reprises en huitièmes de finale d'un Grand Chelem. La seule fois où il avait franchi le cap, c'était en 2007 à Wimbledon, face à… Jo-Wilfried Tsonga.

Eric Salliot, édité par Hélène Duvigneau

 
Cinq ans après une confrontation qui avait marqué l'histoire du tennis français, Jo-Wilfried Tsonga (tête de série n°7) et Richard Gasquet (n°9) se retrouveront à nouveau lundi en huitième de finale de l'Open d'Australie, dans la même Rod Laver Arena. /Photo prise les 17 et 19 janvier 2013/REUTERS/Navesh Chitrakar