January 19, 2013 / 5:28 PM / in 5 years

Ligue 1: André-Pierre Gignac propulse l'OM à la deuxième place

4 MINUTES DE LECTURE

André-Pierre Gignac a inscrit samedi sur le fil le troisième et dernier but de l'Olympique de Marseille face à Montpellier (3-2), offrant un succès précieux à ses coéquipiers qui sont revenus à un point de Lyon au sommet de la Ligue 1. /Photo prise le 19 janvier 2013/Jean-Paul Pélissier

PARIS (Reuters) - André-Pierre Gignac a inscrit samedi sur le fil le troisième et dernier but de l'Olympique de Marseille face à Montpellier (3-2), offrant un succès précieux à ses coéquipiers revenus à un souffle de Lyon au sommet de la Ligue 1.

Déjà décisif lors de la première manche à Montpellier en août, l'international français a récupéré un ballon mal négocié par le défenseur Daniel Congré avant de marquer dans les premières secondes du temps additionnel.

Ce but vaut très cher pour les Marseillais qui ont repris provisoirement la deuxième place avec 41 points, un de moins que le leader et deux de plus que le Paris Saint-Germain. En attendant le déplacement des Parisiens à Bordeaux dimanche soir.

Ce faisant, l'OM a aussi gardé une confortable marge sur les poursuivants qui se bousculent au pied du podium, à commencer par Lorient, à la quatrième place avant le match des Girondins.

Les Bretons totalisent 34 points après une victoire chez eux contre Troyes (3-2). Et Saint-Etienne, huitième, en compte 31 après être allé battre le Stade de Brest 1-0 grâce à un but de Brandao.

Toulouse navigue dans les mêmes eaux, avec 30 points, dont trois obtenus samedi contre Nancy (2-1), toujours bon dernier du classement.

Aussi précieuse soit-elle, la victoire était loin d'être acquise pour l'OM qui n'a mené que pendant quelques petites minutes sur tout le match. Servi par Joey Barton, André Ayew a bien donné l'avantage aux siens (14e), mais pas pour longtemps.

A peine trois minutes plus tard, Emanuel Herrera a faussé compagnie aux défenseurs chargés de garder un oeil sur lui avant d'égaliser (17e). Puis John Utaka a inscrit un second but à la suite d'un mouvement collectif de Montpellier (56e).

Homme Providentiel

"On a beaucoup souffert", a reconnu l'entraîneur Elie Baup sur Canal + sitôt le match fini. "Depuis le début de la saison, il y a une vraie solidarité. (...) On n'a pas toujours très bien joué mais avec le coeur on est allé chercher (la victoire)."

De fait, Jordan Ayew a relancé l'OM à dix minutes de la fin du match à la suite d'un centre au ras du sol venu de la droite. Puis André-Pierre Gignac, auteur de sept buts au total en Ligue 1 cette saison, a joué les hommes providentiels.

Cet ultime but clôt une semaine chaotique pour Montpellier, éliminé mercredi en demi-finale de la Coupe de la Ligue par Rennes (2-0). Les champions en titre sont 12e de Ligue 1 avec un bilan de 29 points.

Les Marseillais avaient quant à eux commencé l'année 2013 en championnat par un revers à Sochaux (3-1).

Sur leur lancée, les Sochaliens ont signé une deuxième victoire de suite en Ligue 1, cette fois-ci contre le Stade de Reims (1-0). Et ils sont sortis par la même occasion de la zone de relégation dans laquelle ils avaient replongé la veille.

Ils peuvent remercier le buteur du jour, Loïc Poujol (15e), grâce auquel ils ont fait un saut de la 18e à la 15e place au classement, avec un total de 22 points empochés en 21 matches.

Trois points les séparent désormais des Rémois, 18e. La situation continue à se compliquer pour les promus qui avaient signé un début de saison prometteur avant de s'écrouler. Ils n'ont plus gagné depuis la huitième journée, le 6 octobre.

Simon Carraud, édité par Jean-Loup Fiévet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below