18 janvier 2013 / 16:33 / il y a 5 ans

Ligue 1: Montpellier veut passer à autre chose

L'entraîneur héraultais, René Girard. Encore marqué par sa défaite en demi-finale de Coupe de la Ligue, mercredi, à Rennes, Montpellier espère retrouver son jeu et renouer avec la victoire lors de son déplacement à Marseille, ce samedi, lors de la 21e journée de Ligue 1. /Photo d'archives/Stéphane Mahé

par Dimitri Moulins

MONTPELLIER (Reuters) - Encore marqué par sa défaite en demi-finale de Coupe de la Ligue, mercredi, à Rennes, Montpellier espère retrouver son jeu et renouer avec la victoire lors de son déplacement à Marseille, ce samedi, lors de la 21e journée de Ligue 1.

Après un début de saison où il avait bien du mal à l'emporter à domicile, c'est aujourd'hui à l'extérieur que le club héraultais semble en difficulté.

Le champion de France est passé à côté de son match d'abord contre Lille, en décembre en championnat, puis mercredi à Rennes, en demi-finale de Coupe de la Ligue.

"Pour faire un résultat au Vélodrome, c'est une certitude qu'il va falloir qu'on ait d'autres ambitions que celles qu'on a eues à Rennes", reconnaît l'entraîneur, René Girard.

"Il faudra être dans un autre état d'esprit. Il va falloir être beaucoup plus concernés et concentrés sur notre sujet", insiste-t-il.

Pour le défenseur Henri Bédimo, "il faut changer d'attitude, changer ce qui ne va pas, maintenant, encore plus que jamais" d'autant que Montpellier, remonté de la 14e à la 9e place en un mois et demi, a pour ambition de se qualifier pour une coupe européenne en fin de saison.

"J'espère qu'un match ne suffira pas à mettre en l'air tout ce qu'on fait jusque-là. Si on veut continuer à avancer, ce serait bien de faire quelque chose d'intéressant", précise René Girard.

"Ce n'est jamais simple d'aller au Vélodrome", juge René Girard. Les statistiques lui donnent raison : en 21 déplacements à Marseille, Montpellier ne l'a emporté qu'une seule fois.

Troisième de la Ligue 1, l'OM compte aujourd'hui neuf points d'avance sur Montpellier qui n'a que trois points de retard sur le quatrième, Bordeaux.

Avec toujours autant d'absents (Saïhi, Estrada, Stambouli, Marveaux et Aït-Fana blessés; Belhanda et El Kaoutari partis à la Can avec le Maroc), le champion de France ne parvient pas à retrouver de la régularité dans la qualité de ses prestations.

"S'ils nous trouvent vulnérables, c'est bien. En même temps, ils en ont pris trois lors du dernier match", s'amuse Henri Bédimo dans une illusion la défaite 3-1 de l'OM face à Sochaux lors de la précédente journée de Ligue 1.

"Ce n'est jamais le bon moment de prendre Marseille", ajoute-t-il.

Edité par Jean-Paul Couret

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below