Ligue 1: Puel explique les raisons du succès de "Super Dario"

vendredi 18 janvier 2013 17h02
 

NICE (Reuters) - La Ligue 1 découvre chaque week-end un peu plus le talent et la classe de l'attaquant des Aiglons Dario Cvitanich et pour son entraîneur Claude Puel, les raisons de l'éclosion tardive de celui que l'on surnomme désormais "Super Dario" sont à trouver du côté de Nice.

Débarqué sur la Côte d'Azur cet été à 28 ans pour la modique somme de 400.000 euros, le petit Argentin a déjà inscrit 12 réalisations cette saison en championnat, ce qui le place juste derrière l'intouchable Zlatan Ibrahimovic au classement des buteurs.

Immédiatement séduit par son nouveau joueur, Claude Puel a raconté vendredi à l'occasion d'une conférence de presse qu'il avait tout de suite remarqué que pour réussir pleinement, il faudrait que Dario Cvitanich travaille plus devant le but, quitte à y passer de nombreuses heures.

"Il est malin, il a des caractéristiques et une gestuelle de vrai attaquant mais il n'avait pas consciences qu'elles pouvaient être développées pour le rendre encore plus performant et lui permettre de se révéler en vrai attaquant", a expliqué le technicien niçois.

"Au début, cela n'a pas été évident de le convaincre. Il avait tendance à rechigner à travailler devant le but. Mais il est intelligent et il a vite compris avec le processus et le cycle de travail qu'on avait mis en place que ça pouvait être un plus pour lui", a ajouté l'ancien entraîneur de Lille et de l'OL.

Ne s'appropriant pas seul le mérite d'avoir aider Dario Cvitanich à se transformer en véritable "goleador", Claude Puel a souligné que son défenseur Renato Civelli avait également beaucoup oeuvré à la mue de son compatriote.

"Renato a fait un beau travail de coéquipier. Il l'a bougé et motivé lors des séances spécifiques. Et tout s'est enchaîné. C'est bien qu'il ait pu se révéler ainsi", s'est félicité Claude Puel.

Cinquième avec 32 points, Nice se déplace à Lille dimanche pour le compte de la 21e journée de Ligue 1.

Etienne Ballerini, édité par Olivier Guillemain

 
La Ligue 1 découvre chaque week-end un peu plus le talent et la classe de l'attaquant des Aiglons Dario Cvitanich, le petit Argentin ayant déjà inscrit 12 réalisations cette saison en championnat, ce qui le place juste derrière l'intouchable Zlatan Ibrahimovic au classement des buteurs. /Photo prise le 11 novembre 2012/REUTERS/Jean-Paul Pélissier