Dopage: Lance Armstrong, des aveux à risque

mardi 15 janvier 2013 23h35
 

par Julian Linden

NEW YORK (Reuters) - Lance Armstrong, déjà suspendu à vie et déchu de ses sept Tours de France pour dopage, s'apprête à faire face aux conséquences de sa confession publique, qui pourrait le conduire devant la justice et lui coûter des millions de dollars.

Le monde du cyclisme est lui aussi dans l'attente des déclarations de l'Américain qui, s'il venait à mettre en cause l'Union cycliste internationale (UCI), pourrait provoquer un scandale plus retentissant encore que sa propre disgrâce.

L'animatrice américaine Oprah Winfrey, qui a recueilli lundi son témoignage lors d'un entretien enregistré pour une diffusion dans la nuit de jeudi à vendredi (02h30 GMT), a confirmé mardi qu'il y avouait s'être dopé.

"Je suis là parce que c'est déjà confirmé", a-t-elle dit mardi à la chaîne CBS, réagissant aux informations parues la veille dans la presse américaine.

Depuis que l'interview a été annoncée la semaine dernière, tout le monde du sport s'attendait à ce que l'ancien coureur, aujourd'hui âgé de 41 ans, passe aux aveux.

Il avait, jusqu'alors, toujours nié s'être dopé, même s'il a renoncé au début de l'été à contester les accusations de l'Agence américaine antidopage (Usada) dont le rapport à charge accablant a précipité sa chute.

Le contenu de l'entretien, réalisé à Austin, au Texas, et long de deux heures, a surpris Oprah Winfrey.

"Il n'a pas fait ses aveux tels qu'on les attendait. Ça m'a surpris moi, mon équipe, nous tous dans la pièce", a-t-elle dit.   Suite...

 
L'animatrice américaine Oprah Winfrey, qui a enregistré un entretien avec Lance Armstrong, a déclaré que la confession de l'ancien coureur cycliste l'avait surpris. Lance Armstrong a été suspendu à vie pour dopage et déchu de ses sept victoires dans le Tour de France. /Photo prise le 14 janvier 2013/REUTERS/Harpo Studios, Inc/George Burns/Handout