14 janvier 2013 / 12:32 / il y a 5 ans

Open d'Australie: Djokovic, Sharapova et Venus démarrent fort

Novak Djokovic a entamé avec efficacité sa campagne pour un troisième titre consécutif face à Paul-Henri Mathieu, écarté 6-2 6-4 7-5. /Photo prise le 14 janvier 2013/David Gray

par Nick Mulvenney

MELBOURNE (Reuters) - Trois sets rapides pour Novak Djokovic, deux roues de bicyclette pour Maria Sharapova, un 6-1 6-0 pour Venus Williams ont marqué lundi l'ouverture de l'Open d'Australie dont une seule tête de série, Juan Monaco (n°11), est tombée.

Il a même fallu une blessure à une jambe pour que l'Argentin s'incline 7-6 6-1 6-1 face au Russe Andrey Kuznetsov, 79e joueur mondial, sous les applaudissements du public, admiratif et reconnaissant de son refus d'abandonner.

Parmi les autres têtes de série sur les courts, l'Espagnol David Ferrer (n°4) et le Tchèque Tomas Berdych (n°5) n'ont eu besoin que de trois sets pour battre le Belge Olivier Rochus 6-3 6-4 6-2 et l'Américain Michael Russell 6-3 7-5 6-3.

Un autre Espagnol, Nicolas Almagro (n°10), a en revanche dû batailler cinq sets pour venir à bout de l'Américain Steve Johnson 7-5 6-7(4) 6-2 6-7(6) 6-2.

Novak Djokovic a entamé avec efficacité sa campagne pour un troisième titre consécutif face au Français Paul-Henri Mathieu, écarté 6-2 6-4 7-5.

Comme s'il voulait économiser son énergie, le n°1 mondial serbe n'a eu à hausser son niveau de jeu que pendant deux jeux, lorsqu'il a été confronté à trois balles de break dans la deuxième manche et lorsque le troisième set a semblé devoir aller au tie-break.

Trois aces lui ont permis de sauver son service à la première alerte et deux coups gagnants lui ont donné le troisième set et la victoire en une heure et 42 minutes.

"Je pense que nous avons joué un bon match. Nous avons bien servi tous les deux et j'ai réussi à bien jouer quand il le fallait", a dit Novak Djokovic.

"Le tournoi dure deux semaines. C'est le premier jour, tout le monde est excité et je suis heureux d'être là."

Le Serbe aura pour prochain adversaire l'Américain Ryan Harrison, joueur de 20 ans classé 62e à l'ATP.

SHARAPOVA IMPITOYABLE

La défaite attendue de Paul-Henri Mathieu n'a pas empêché le tennis français de vivre une belle journée avec la qualification de six de ses représentants engagés sur les tableaux messieurs et dames, avec Marion Bartoli en fer de lance. (voir )

La n°1 française et tête de série n°11 a dominé l'Espagnole Anabel Medina Garrigues 6-2 6-4.

La joueuse du jour a cependant été Maria Sharapova qui a infligé un 6-0 6-0 en 55 minutes à sa compatriote Olga Puchkova, il est vrai 107e joueuse mondiale.

La Russe s'est dite heureuse de ne pas avoir souffert des douleurs au cou et à la clavicule qui ont ruiné son programme de préparation.

"Je ne voulais pas me laisser perturber par le fait que je n'ai pas joué beaucoup de matches. Je voulais surtout me concentrer sur l'avenir et me montrer agressive sur le court", a-t-elle dit.

"Ça a été un de ces matches où je ne me préoccupe pas de l'adversaire et reste concentrée sur ce que j'ai à faire."

L'ancienne n°1 mondiale aura pour prochaine adversaire la Japonaise Misaki Doi, vainqueur de la Croate Petra Martic 6-3 6-4.

Venus Williams, qui ne fait plus partie des favorites pour la victoire finale en Grand Chelem, a été presqu'aussi expéditive que la Russe. Elle n'a laissé qu'un jeu à la Kazakhe Galina Voskoboeva.

"C'est bien de passer le moins de temps possible sur le court et de ne pas se laisser embarquer dans de longs sets. C'est évident", a dit l'Américaine, qui a mis fin à près de trois ans sans le moindre titre avec sa victoire au Luxembourg en octobre.

Classée tête de série n°25, Venus Williams rencontrera au prochain tour la Française Alizé Cornet, qui s'est qualifiée au prix d'une terrible bataille contre la Néo-Zélandaise Marina Erakovic finalement battue 7-5 6-7(3) 10-8.

Parmi les autres prétendantes au titre, la Polonaise Agnieszka Radwanska (n°4) et l'Australienne Samantha Stosur (n°9) ont peiné au premier set mais ont trouvé le rythme pour battre l'Australienne Bojana Bobusic 7-5 6-0 et la Taïwanaise Chang Kai-Chen 7-6(3) 6-3.

Jean-Paul Couret pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below